Dior Mag

29 Mai
évènements

Tomber de rideau

Un dernier regard sur la suite Dior de l'hôtel Majestic où la Maison avait pris ses quartiers comme chaque année, pour un aperçu des icônes qui ont marqué cette 68ème édition du Festival de Cannes, du sac Diorama au parfum J'adore. 

© Sophie Carre
28 Mai
évènements

Coulisses de tournage

Pour la campagne Secret Garden IV, Rihanna pose devant l’objectif de Steven Klein et découvre Versailles pour la première fois. Suivez-la en vidéo dans l’une des vidéos behind the scenes.

27 Mai
évènements

Le palmarès vu par Jean-Pierre Lavoignat 

De la Palme d’or au Grand Prix, en passant par les Prix d’interprétation, le journaliste cinéma Jean-Pierre Lavoignat décrypte le palmarès de cette 68e édition du Festival de Cannes.

27 Mai
évènements

Le meilleur de Cannes

Invités de marque du Festival de Cannes cette année, Natalie Portman, Lambert Wilson, Emmanuelle Bercot et Louise Bourgoin se sont confiés au journaliste cinéma Jean-Pierre Lavoignat. Retour sur les moments forts de leurs interviews. 

26 Mai
nouveautés

Rose des vents

Après un voyage au gré des quatre points cardinaux, découvrez dès à présent l’inspiration de la nouvelle collection Rose des vents, imaginée par Victoire de Castellane, la directrice artistique de Dior Joaillerie. 

Tout commence à Granville, dans la villa où Christian Dior a passé son enfance. Face à la mer, perchée en haut d’une falaise, elle s’appelle Les Rhumbs, du nom des trente-deux divisions de la rose des vents, et en effet, tout en elle pousse au voyage. L’horizon, d’abord, sur lequel se détachent les îles Anglo-Normandes et les bateaux qui passent à proximité des côtes abruptes avant de rejoindre les Amériques. Le bassin dessiné par Christian Dior, ensuite, derrière la maison, dont le fond de mosaïque reprend le motif d’une rose des vents, et, enfin, le jardin, dans lequel naîtra sa passion pour les fleurs, surtout pour la rose, sa favorite.

Quelques années plus tard, à Paris, c’est en trouvant au sol, au hasard d’une promenade, une étoile un peu mystérieuse que Christian Dior, en grand superstitieux, décida d’ouvrir sa propre maison de couture, y voyant le signe de sa destinée. Devenu couturier, il partit aux quatre coins de monde présenter ses collections avec, toujours en poche, son étoile porte-bonheur.

Ce sont toutes ces histoires que l’on retrouve dans la collection Rose des vents, imaginée par Victoire de Castellane, la directrice artistique de Dior Joaillerie. D’or jaune et de nacre, de lapis-lazuli ou de turquoise, ou bien d’or rose et d’opale rose, les bijoux ont la délicatesse d’un souvenir que l’on raconte sur le ton de la confidence. En écho à la corde des navigateurs et à l’appel du large, une torsade d’or grain de riz cercle le médaillon, qui se retourne sur sa chaîne, côté pierre dure ou côté rose des vents, au gré des mouvements. Bracelets, colliers, sautoir… la collection décline le motif et élargit l’horizon du bijou médaillon. 

Plus d'articles