Dior Mag

24 Mai
nouveautés

Est

Réveillez-vous au chant du coq et au gré des quatre points cardinaux qui ont inspiré la créatrice Victoire de Castellane pour sa toute nouvelle collection de joaillerie, Rose des vents, à découvrir après-demain. 

23 Mai
nouveautés

Ouest

Direction l’ouest, vers le coucher du soleil et le bout de la nuit, en compagnie de Victoire de Castellane et de Christian Dior, pour découvrir un peu plus la nouvelle collection joaillière Rose des vents. 

23 Mai
évènements

Tête-à-tête avec Louise Bourgoin

Après sa montée des marches, mercredi soir, et la projection du film de Laurent Larivière Je suis un soldat, dont elle est l’héroïne, l’actrice française Louise Bourgoin a pris le temps d’un tête-à-tête avec le journaliste Jean-Pierre Lavoignat pour évoquer sa vision de Cannes, du cinéma et de la féminité. 

23 Mai
évènements

Le Théâtre Dior à Shanghai

Après Chengdu, Shenyang, Canton et Pékin, l’exposition Le Théâtre Dior poursuit son périple en Chine et fait étape à Shanghai, jusqu’au 20 juin. L’occasion de redécouvrir tout l’univers de la Maison, raconté et mis en scène à travers des robes miniatures. 

C’est un véritable voyage dans l’histoire de la Maison, auquel l’exposition Le Théâtre Dior convie ses visiteurs. Un voyage au fil de ses créations les plus iconiques, reproduites en miniature, depuis le tailleur Bar, emblème du New Look, présenté le 12 février 1947, jusqu’à la majestueuse robe Mexique, rebrodée de sequins or, en passant par la robe Miss Dior de 1949, parsemée de roses, de lilas et de jasmin en tissu, et sa grande sœur contemporaine au motif impressionniste, imaginée par Raf Simons pour son tout premier défilé de haute couture pour Dior. Tout le savoir-faire des petites mains des ateliers de la Maison se donne à voir à travers ces créations délicates, semblables aux modèles originaux jusque dans leurs moindres détails. D’abord réalisées sur toile, dans la plus pure tradition de la haute couture, elles sont cousues avec une extrême minutie, qui respecte leur rigoureuse architecture, puis brodées à la main avec le plus grand soin.

Au fil des installations qui composent l’exposition, le visiteur redécouvre, en même temps que ces élégants modèles réduits, tout ce qui fait l’univers si particulier de Christian Dior. C’est l’amour du couturier pour les jardins, évoqué par un parterre de fleurs technologiques, sur lequel s’épanouissent des flacons de Diorsissimo et la robe fleurie Miss Dior. C’est le monde précieux du parfum J’adore, que l’on retrouve dans une installation qui semble dorée à la feuille, à l’image de la galerie des Glaces du château de Versailles. Ce sont enfin les bals pour lesquels Christian Dior se passionnait, racontés au rythme des valses qui animent une dizaine de robes miniatures, tournoyant sous les yeux du visiteur comme pour mieux lui dévoiler la richesse de leurs détails. 

© Bakas Algirdas

22 Mai
nouveautés

Nord

Après avoir exploré le Sud, hier, cap au nord, aujourd’hui, direction Granville et la maison d’enfance de Christian Dior, l’une des inspirations de Victoire de Castellane pour la nouvelle collection de joaillerie, Rose des vents. 

Plus d'articles