DIORMAG

25 Juillet
nouveautés

L’interview exclusive de Rihanna

Dans les coulisses du shooting avec le photographe Jean-Baptiste Mondino, Rihanna se confie sur sa première collaboration avec la maison Dior. L’occasion de connaître les secrets de fabrication des nouvelles lunettes de soleil de la chanteuse.

DiorMag : C’est la première fois que vous travailliez avec Jean-Baptiste Mondino…
Rihanna : Oui, mais ça faisait un moment qu’il figurait sur ma « liste de choses à faire avant de mourir ».

DM : Qu’appréciez-vous le plus dans sa façon de photographier ?
R : Il est rapide et il donne des instructions incroyablement précises.

DM : Comment est l’ambiance sur le plateau ?
R : Il met la meilleure musique du monde dans le studio, des tonnes de r’n’b old school. Je n’ai pas eu besoin de changer une seule fois de morceau.

DM : Avez-vous une anecdote à nous raconter sur ce shooting ?
R : Le shooting s’est fait dans des conditions uniques. Je sortais tout juste d’un concert, j’ai passé une éternité à défaire mes tresses, mais une fois sur le plateau, nous n’avons pas perdu une seconde. Jean-Baptiste Mondino sait exactement ce qu’il veut et il reste lui-même… C’était génial.

DM : Quelle est votre relation personnelle avec les créations de la Maison ?
R : Difficile d’avoir un lien plus personnel que de créer pour cette Maison. C’est un honneur, et je n’arrive toujours pas à croire que j’ai eu cette chance.

DM : Pouvez-vous nous décrire vos nouvelles lunettes de soleil ?
R : Elles sont futuristes et sportives à la fois.

DM : Où avez-vous puisé votre inspiration ?
R : Vous n’allez pas le croire : du personnage de La Forge dans la version originale de Star Trek ! J’ai toujours été obsédée par ces lunettes, et quand je suis allée chez Dior et que j’ai vu toutes les matières avec lesquelles je pouvais jouer, ça s’est fait naturellement.

DM : Comment s’est passé le processus de création avec les équipes Dior ?
R : Tout s’est déroulé de façon fluide. J’ai passé une journée chez Dior avec l’équipe du studio de création des lunettes. J’ai commencé par consulter toutes les archives pour voir ce qui avait été fait par le passé, puis je me suis familiarisée avec toutes les nouvelles matières ! Je suis littéralement restée assise à dessiner sans m’arrêter, jusqu’à ce que je sois contente de ma création, puis l’équipe l’a modélisée devant moi. On a choisi les matières et les coloris ce jour-là, et quelques semaines plus tard, j’ai reçu le premier prototype.

DM : Pour vous, quelle est la meilleure occasion de les porter ?
R : Tout l’été, mais, à vrai dire, quand on en a envie, un point c’est tout.

DM : Que peut-on cacher derrière vos lunettes de soleil ?
R : Ce qu’on pense !… Jusqu’à ce qu’on ouvre la bouche. (Rires.)

25 Juillet
nouveautés

Colorama

Inédites, les lunettes de soleil Rihanna, créées par la star pour la maison Dior, se déclinent en cinq couleurs métallisées et dans une version exclusive recouverte d’or.

Le design futuriste des lunettes Rihanna revêt des couleurs métallisées tantôt tendres, tantôt électriques, pour habiller tous les regards. Rose pâle et doré, rouge flamboyant et fuchsia, bleu vif, argenté ou encore vert… Leurs nuances, choisies par Rihanna elle-même, expriment à la fois le sens du style de la chanteuse et l’art de la couleur qui caractérise depuis toujours les créations de Christian Dior. La star a également imaginé un modèle d’exception, disponible en édition limitée : des lunettes aux allures de bijou, avec une monture recouverte d’or et des verres gris.

25 Juillet
nouveautés

Les lunettes Rihanna

Après avoir été l’année dernière l’égérie de la campagne Secret Garden IV, Rihanna écrit aujourd’hui une nouvelle page de son histoire avec Dior, en imaginant pour la Maison une paire de lunettes de soleil inédite, immortalisées dans une série de portraits par le célèbre photographe Jean-Baptiste Mondino.

La star a créé pour la première fois des lunettes de soleil à la ligne épurée et aux accents futuristes. Simplement baptisées Rihanna, et déclinées dans une palette de couleurs métallisée, elles sont à l’image de la chanteuse, qui joue autant avec la mode qu’avec les expériences musicales pour composer à chaque album une nouvelle vision de la femme. Cette collaboration est la rencontre du sens du style de la chanteuse et de l’esprit Dior dans toute sa créativité.

25 Juillet
Patrimoine

Versailles : inspiration inépuisable de
Christian Dior

Tant pour ses parfums que pour ses créations de haute couture, Christian Dior n’a jamais cessé de trouver dans le château de Versailles son inspiration pour mettre en valeur la féminité.

©

Laziz Hamani

Lors de sa création en 1947, le flacon de Miss Dior s’inspire des amphores de marbre de la galerie des Glaces ; sa campagne publicitaire illustrée par René Gruau deux ans plus tard représente un cygne, comme un clin d’œil à ce symbole cher à Marie-Antoinette ; en 1956, le bouchon de la fragrance Diorissimo en cristal Baccarat doré à l’or fin évoque le flambeau de cheminée des appartements de la jeune reine… Des objets de luxe précieux, pensés en harmonie avec les silhouettes haute couture. Ainsi, les robes de Christian Dior, qu’elles se nomment Versailles, Bal à Trianon ou Fête à Trianon, mettent à l’honneur la cour dans toute sa sophistication. Les volumes sont imposants, et le créateur se réapproprie les codes de l’époque : l’ovale, le médaillon, le nœud Fontanges… Une chose est sûre, Christian Dior veut faire de la femme une véritable princesse de conte de fées : « Les couturiers ont un très beau rôle à tenir, affirme-t-il. Ils sont les seuls à posséder le don de transfigurer maintenant que la marraine de Cendrillon n’exerce plus. »

25 Juillet
Patrimoine

Versailles : le luxe à la française

Après Granville, la ville natale de Christian Dior, nous passons cette deuxième semaine de la saga de l’été dans un lieu exceptionnel, qui n’a jamais cessé de fasciner le couturier-parfumeur, et qui aujourd’hui reste intimement lié à la Maison et au luxe à la française qu’elle cultive : le château de Versailles.

©

Laziz Hamani

Le château de Versailles se dresse, majestueux, tel un véritable havre de luxe et de beauté. Christian Dior est fasciné par ce qu’il représente. Depuis l’enfance, il voue un véritable culte aux xviie et xviiie siècles, une passion héritée de sa mère. Très marqué par le style Louis XVI, Christian Dior s’en imprègne, à commencer par l’architecture et le design de cette époque, à la fois classique et fantaisiste. Dans son hôtel particulier du 16e arrondissement de Paris, il mêle un mobilier typiquement xviiie avec des pièces plus modernes, profondément inspiré par le mouvement architectural de l’éclectisme : « S’il fallait mettre à tout prix le nom d’un style sur ma maison, accordons qu’elle est Louis XVI, résolument 1956 », confie-t-il.

Devenu couturier, il transpose également les codes et symboles de Versailles, et l’esprit du Grand Siècle dans ses créations. Il confie d’ailleurs son désir d’imaginer des vêtements destinés aux reines de son époque : « Je souhaitais n’habiller que des femmes élégantes et de la meilleure société. »

Plus d'articles