DIORMAG | DIORMAG

25 Juin
VIP

VIP

Hier, dans le salon d’honneur du Grand Palais, à Paris, Pierre Niney, Rami Malek, Rod Paradot, Kate Mara, Larry Clark, Jamie Bell, Arnaud Lemaire, Sarah Moon, Jack Pierson et bien d’autres stars en Dior encore sont venues assister  au défilé de la collection Dior Homme été 2018 par Kris Van Assche.   

  • Pierre Niney

  • Rami Malek

  • Rod Paradot

  • Jamie Bell & Kate Mara

  • Arnaud Lemaire & Kris Van Assche

  • Jack Pierson & Kris Van Assche

  • Hiroomi Tosaka

  • Lucas Hedges

  • Lambert Wilson

  • Woodkid

  • Christian Slater

25 Juin
Défilés

La vidéo du show 

25 Juin
Défilés

Sortie d’été 

Découvrez la scénographie du défilé Dior Homme été 2018, présenté hier après-midi, dans le salon d’honneur du Grand Palais, à Paris. 

©

Adrien Dirand

Les rayons du soleil de cette journée ont réussi à trouver leur chemin à travers les multitudes de guirlandes de franges noires accrochées au plafond. Baigné de lumière et tapissé d’herbe fraîche, le salon d’honneur du Grand Palais invite à la détente estivale. Au rythme d’un enchaînement remixé des titres emblématiques Enjoy the Silence de Depeche Mode, Creep de Radiohead, Losing My Religion de REM ou encore Everobody’s Got to Learn Sometime de The Korgis, les hommes Dior semblent s’être préparés pour leur première sortie, la plus mémorable, et qui durera jusqu’au petit matin. 

24 Juin
Défilés

Tous les looks du défilé 

24 Juin
Défilés

Latenight summer

Cet après-midi, au Grand Palais, à Paris, Kris Van Assche présentait sa collection Dior Homme été 2018. Compte-rendu.

©

Stef Mitchell

C’est une atmosphère estivale et festive qui accueille Rami Malek, Jamie Bell, Kate Mara et bien d’autres stars en Dior invitées au show. Le salon d’honneur du Grand Palais, tapissé d’herbe, est baigné par les rayons du soleil parisien qui filtre à travers des guirlandes de franges noires. Et les silhouettes qui apparaissent alors sont celles de jeunes hommes qui se seraient habillés pour leur première sortie, mixant avec spontanéité le tailoring et le sportswear.

Dans leurs costumes noirs, parfois portés à même la peau, associés à des baskets multicolores, on reconnaît tout le savoir-faire de l’atelier Dior Homme. Un savoir-faire que le Directeur Artistique Kris Van Assche a exploré et mis en valeur tout au long de la collection, dans un subtil jeu de déconstruction et de reconstruction. Les vestes sont très structurées, le volume de la taille et des basques est réinventé. Ici, le dos est ouvert sur un tee-shirt, et les manches, coupées, deviennent une ceinture en trompe-l’œil sur une autre silhouette. Ailleurs, c’est une queue-de-pie asymétrique qui est reconstituée par un assemblage d’étoffes. Le costume devient une pièce hybride, s’allonge pour devenir un manteau d’été, ses basques sont cousues à une chemise ou à un polo, ses manches sont courtes et bordées d’un liseré sport. Enfin, c’est l’atmosphère même de l’atelier que l’on devine dans des broderies blanches évoquant des points de bâti ou dans des rubans « Christian Dior atelier », inspirés de ceux qu’utilisent les tailleurs sur leurs mannequins de couture.

Comme si les jeunes hommes qui défilent avaient détourné leurs vêtements pour sortir et séduire, leurs costumes d’un nouveau genre sont associés à des pièces évoquant l’univers des colleges américains. Ce sont des mailles rouge, blanc et noir, façon uniforme ; ou bien, sur des sweats, des bombers et des tee-shirts, un logo composé de feuilles de laurier et des mots « Latenight Paris ». Les peintures à l’huile de François Bard, imprimées et parfois rebrodées sur des vestes, des chemises et des sacs, font écho à cette attitude particulière, où les sweats à capuche et les couleurs vives sont comme une signature. En plus de ces toiles représentant des silhouettes, Kris Van Assche a choisi, pour cette collaboration, une nature morte dans laquelle l’artiste a représenté des orchidées blanches, dans une atmosphère sombre, comme un clin d’œil à Christian Dior, passionné par les fleurs, et dont Dior Homme ne cesse de revisiter l’héritage.

Plus d'articles