Patrimoine | DIORMAG

22 Mai
Patrimoine

Dior à Cannes – Claudia Cardinale

Pour sa 70e édition, le Festival de Cannes s’offre la jeunesse, la gaieté et la sensualité triomphante de Claudia Cardinale, star de son affiche anniversaire. Portrait de cette icône du cinéma, liée à l’histoire de la maison Dior.

Sur ces photos des années 1960, prises dans la boutique du 30, avenue Montaigne, le charme et la beauté de l’actrice d’origine sicilienne, alors âgée d’une vingtaine d’années, s’unissent à la créativité de Christian Dior. Cinéma et maquillage sont si intimement liés qu’en 1974 une gamme spécialement adaptée à la pellicule voit le jour : la ligne Visiora, dont le succès est immédiat, avec, notamment, un rouge à lèvres mat pour ne pas réfléchir la lumière des spots. Symbole de la féminité et de la sensualité, Claudia Cardinale adopte cette gamme « Maquillage Cinéma-Télévision » et l’utilisera à l’écran comme à la ville.

Figurer sur l’affiche officielle du prestigieux festival de cinéma est un bel hommage rendu à cette comédienne engagée, révélée en France dans Cartouche (1962), film dans lequel elle forme un couple particulièrement séduisant avec Jean-Paul Belmondo. Projetée sur le devant de la scène avec le succès international de La Panthère rose, l’actrice enchaîne les collaborations prestigieuses avec les plus grands. D’abord avec Federico Fellini, dans Huit et demi, où elle tient un rôle de diva dont la beauté crève l’écran. Puis avec Luchino Visconti, qui révèle son assurance lumineuse dans le film mythique Le Guépard, récompensé par la Palme d’or en 1963. Devenue une icône internationale, on la retrouve sous la direction de Richard Brooks (Les Professionnels) ou de Sergio Leone (Il était une fois dans l’Ouest) ; elle tient la vedette dans Les Pétroleuses, aux côtés de Brigitte Bardot, et dans La Scoumoune, à nouveau avec Jean-Paul Belmondo. Un Lion d’or à la Mostra de Venise, en 1993, et un hommage au Festival de Berlin, en 2002, célèbrent sa carrière de cent cinquante films. 

18 Mai
Patrimoine

La rose de mai, muse des parfums Dior

Lorsque Christian Dior achète le domaine de la Colle Noire, non loin de Grasse, il décide d’y cultiver la fleur emblématique de ce terroir d’exception : la rose de mai. Aujourd’hui, plus que jamais, elle inspire les créations de François Demachy pour Dior, et signe les fragrances de la Maison de ses notes puissantes et sensuelles. 

18 Mai
Patrimoine

70/70 moments de cinéma

Nous clôturons ces soixante-dix moments de cinéma avec l’affiche du Festival de Cannes 2017, qui met en scène la jeune Claudia Cardinale dansant sur un toit de Rome en 1959. Le rendez-vous des cinéphiles, qui débute aujourd’hui, célèbre, cette année, comme la maison Dior, son soixante-dixième anniversaire. Sept décennies d’une histoire d’amour commune avec le septième art, et qui continue de s’écrire jour après jour. 

18 Mai
Patrimoine

69/70 moments de cinéma 

Brigitte Bardot, avant un gala en Allemagne, en robe Concerto, de la collection de haute couture Christian Dior automne-hiver 1956.

18 Mai
Patrimoine

68/70 moments de cinéma 

Cette scène du film La Fille de l’ambassadeur, de Norman Krasna, montre un défilé au cours duquel est présenté le modèle Soirée rose, de la collection de haute couture Christian Dior automne-hiver 1955.

©

 United Artists

Plus d'articles