Dior à Versailles, Côté Jardins | DIORMAG

06 Juillet
nouveautés

Le savoir-faire du collier Trianon Diamant

Découvrez les différentes étapes de la réalisation du collier Trianon Diamant, pour lequel Victoire de Castellane, la Directrice Artistique, s’est inspirée des parterres géométriques des jardins de Versailles. Pour reproduire des fleurs réalistes, cette pièce, composée d’une grande variété de pierres de couleurs, de tailles et de formes différentes, a exigé tout le savoir-faire des ateliers de joaillerie. 

06 Juillet
nouveautés

 Le savoir-faire de la bague Hameau de la Reine Diamant jaune

Focus sur la réalisation de cette bague issue de la nouvelle collection de haute joaillerie Dior à Versailles, Côté jardins, inspirée par le domaine privé de la reine Marie-Antoinette. Autour d’un diamant jaune soleil sélectionné pour la qualité de sa couleur, Victoire de Castellane, la Directrice Artistique, a imaginé une composition florale à l’aspect vivant et naturel. Cette pièce, composée de nombreux éléments distincts, a nécessité huit cents heures de travail dans les ateliers joailliers de la Maison. 

06 Juillet
nouveautés

Dans les ateliers de joaillerie

Du gouaché de départ aux dernières finitions, en passant par la maquette préparatoire, le sertissage et le montage final, découvrez les secrets de la réalisation des pièces emblématiques de la collection Dior à Versailles, Côté jardins, imaginée par Victoire de Castellane. 

06 Juillet
nouveautés

Dior à Versailles, Côté Jardins

Versailles, acte II. La nouvelle collection de haute joaillerie de Victoire de Castellane pour la maison Dior poursuit son exploration du domaine royal. Au château et ses détails ornementaux – théâtre d’inspiration de la collection précédente – répondent ici les jardins, leur ordonnancement architecturé et leur monde végétalisé. 

C’est un Versailles solaire, symbole de l’art de vivre à la française, tel qu’il inspirait déjà Christian Dior dans ses créations de haute couture. Un Versailles organique, où la luxuriance du vivant contraste avec la géométrie de ses agencements. Massifs, bosquets et parterres, mais aussi bassins, statues et allées minérales composent cette promenade narrative au cœur du plus emblématique des jardins français.

« J’ai voulu que, dans chaque bijou, on retrouve cette association paradoxale entre nature et culture, si caractéristique du travail de Le Nôtre et du parc de Versailles », explique la Directrice Artistique. Au détour d’une allée d’émeraudes : des jets d’eau de diamants et des fleurs de saphirs multicolores. Parfois, la taille des pierres rappelle celle des buis, dans leur façon millimétrée. D’autres fois, elle reprend les formes plus libres d’un pétale qui, en s’assemblant dans un effet vitrail, confère au bijou un esprit plus romantique. Des dos de bague en amazonite ou en agate sculptées font écho aux fonds des bassins. Les subtiles nuances de bleu des saphirs ou des tourmalines traduisent les imperceptibles mouvements de l’eau, tandis que le cristal de roche taillé est comme un panache d’écume. Sur les charmilles d’or : des rosiers. Chaque bijou semble figer l’instant dans ce qu’il a de plus beau, de plus épanoui. Le potager du roi a les couleurs des légumes mûrs et les guirlandes de fleurs ne faneront jamais. Les boucles d’oreilles ne sont pas des paires, mais des couples qui racontent une même histoire : c’est un épi de blé qui répond à une guirlande de laurier ou deux détails différents de ferronnerie.

Les meilleurs ateliers de haute joaillerie parisiens ont mis leurs savoir-faire exceptionnels au service d’un dessin vivant, faisant de chaque bijou une véritable rêverie de promeneur dans un Versailles idéalisé.

Plus d'articles