29.03 ALL ABOUT DIOR

LE SACRE DU PRINTEMPS

GALERIE

Depuis une dizaine de jours, au Japon, les cerisiers se couvrent d’un manteau de pétales rosés. C’est la floraison des  sakura   – les cerisiers ornementaux devenus emblèmes nationaux –, et tout le pays est en fête. DiorMag célèbre l’événement à sa façon, en lançant, dès aujourd’hui, sa version japonaise !

Christian Dior aimait les jardins. Ceux des maisons où il vécut  – Granville, Milly-la-Fôret, la Colle Noire – et ceux des lieux qui l’inspiraient : les allées de Versailles, les roseraies de Granville, les cerisiers du Japon…
Le Japon, justement, deviendra très tôt dans l’histoire de la maison Dior un lieu de promesses et d’inspirations, admiré par Christian Dior lui-même pour sa nature et sa culture.
En 1953, les mannequins Dior d’alors y font spécialement le déplacement depuis le 30, avenue Montaigne et présentent, pour la toute première fois dans le pays, l’une des collections de la maison. Cette même année, Christian Dior rend hommage aux cerisiers en fleurs – les sakura   – et crée un ensemble d’après-midi baptisé Jardin japonais  , dont le tissu rose – l’une des couleurs fétiches du couturier – est imprimé de grappes de fleurs de cerisiers. L’année suivante, le couturier imagine Rashomon, Outamaro, Tokyo , trois modèles réalisés dans des brochés japonais.

Entre Dior et le Japon, l’admiration est réciproque : en 1959, la maison Dior est choisie par l’impératrice Michiko pour confectionner les trois robes civiles de son mariage. Quelques décennies plus tard, en 1998, la première boutique japonaise Dior ouvre ses portes à Tokyo, suivie en 2001 de celle d’Osaka. En avril dernier, tandis que l’exposition itinérante Lady Dior As Seen By   faisait une escale à Tokyo, la boutique du quartier de Ginza dévoilait son tout nouveau visage, ultramoderne, mais toujours fidèle aux codes de la maison de l’avenue Montaigne. Aujourd’hui, DiorMag annonce le lancement de sa version japonaise : l’histoire entre Dior et le Japon continue de s’écrire, en version originale.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : ALL ABOUT DIOR