08.11 BREAKING NEWS

L’ART À L’HONNEUR

IMAGE

Vous l’appreniez ici en juin dernier : Dior était le principal mécène du gala annuel du musée Guggenheim, qui se tenait cette semaine à New York. Retour sur un événement qui marque une nouvelle étape dans l’intime relation de Dior à l’art contemporain.

.

Pablo Picasso, Salvador Dalí, Georges Braque, Marcel Duchamp, Alberto Giacometti… Autant d’artistes que Christian Dior admirait, qu’il a fréquentés ou exposés dans sa galerie, à la fin des années 1920 et au début des années 1930, et qui ont donné à sa façon de concevoir la couture une dimension si particulière. Tous ces artistes majeurs du XXe siècle se retrouvent aujourd’hui dans la collection du musée Guggenheim de New York.
Pour perpétuer cette relation privilégiée, Dior était le principal mécène de l’édition 2013 du gala du Guggenheim. Les deux volets de l’événement (la soirée de mercredi, organisée par le Young Collectors Council, et le traditionnel dîner de gala, jeudi) ont permis de récolter des fonds pour la Solomon R. Guggenheim Foundation.
Le gala était également l’occasion de mettre à l’honneur deux artistes contemporains majeurs, exposés cette année dans le musée.

.

James Turrell, connu pour son travail d’expérimentation sur la perception, la lumière et l’espace, a choisi de revisiter la célèbre rotonde du bâtiment de Frank Lloyd Wright : dans Aten Reign , il compose un jeu de lumières et de couleurs changeantes qui inversent la perception classique du lieu. Le musée accueille aussi une rétrospective de l’œuvre de Christopher Wool : un ensemble de toiles monochromes qui interrogent l’acte de peinture à la lumière du monde actuel. Pour Raf Simons, directeur artistique de la maison Dior, comme pour Christian Dior en son temps, l’art contemporain est une source inépuisable d’inspiration, qui ne cesse d’apporter à la maison de couture une énergie créatrice bien particulière.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : BREAKING NEWS