20.11 ALL ABOUT DIOR

UNE FEMME EN OR

VIDÉO

Depuis 2004, elle incarne la femme J’adore, sensuelle, forte et féminine. Charlize Theron poursuit aujourd’hui son aventure précieuse avec la fragrance : elle est la voix anglaise du film court Le Parfum que vous avez découvert sur votre DiorMag.

Il a suffi d’un film, un seul, pour qu’elle devienne l’une des actrices les plus influentes d’Hollywood. En 2003-2004, Monster,   de Patty Jenkins, sort sur les écrans et révèle au monde entier une jeune actrice au talent fort, profond, juste. Cette jeune actrice, c’est Charlize Theron. Elle y incarne une criminelle en fuite. Elle y est méconnaissable et parfaite : le rôle lui vaut de recevoir l’Oscar de la meilleure actrice. Ironie du sort, c’est avec un film dont le titre est aux antipodes de sa beauté sculpturale qu’elle a été distinguée de la plus enviée des récompenses. Car Charlize est lumière, Charlize est beauté, Charlize est une créature digne de l’âge d’or d’Hollywood. Elle a la sensualité d’une Marilyn Monroe, la force d’une Marlène Dietrich, la délicatesse d’une Grace Kelly. La maison Dior ne s’y trompe pas et lui offre, l’année où elle reçoit l’Oscar, le plus beau rôle de sa jeune carrière : celui de la femme J’adore. Depuis 2004, Charlize Theron prête donc sa blondeur et son ultraféminité au plus précieux des parfums. « Quand je joue la femme   J’adore, je l’aborde comme une jeune femme moderne, prise dans le tourbillon de la vie active, mais aspirant aussi au glamour. Le personnage de   J’adore n’a rien à cacher dont elle puisse avoir honte, elle est forte tout en étant très proche de la vulnérabilité, elle est puissante et sensuelle »,   déclare-t-elle. 

Cette femme J’adore,   l’actrice sud-africaine l’incarne pour les plus grands photographes et réalisateurs. Devant l’objectif de Nick Knight, en 2004, elle est évanescente dans une soie d’or. Pour Jean-Baptise Mondino en 2006, elle se dénude avec assurance, jusqu’à ne porter sur sa peau que quelques gouttes de J’adore . Depuis 2011, c’est le réalisateur français Jean-Jacques Annaud qui assure la campagne publicitaire de la fragrance, avec un court métrage d’une minute trente qui révèle toute l’esthétique de la maison Dior et affirme la volonté de Monsieur Dior d’associer ses parfums à sa mode. Tourné sous les ors de la galerie des Glaces du château de Versailles, le film met en scène un défilé haute couture, auquel Charlize Theron rencontre Marilyn Monroe, Grace Kelly, Marlène Dietrich, ces icônes de beauté à qui elle ressemble tant et qui ont contribué, elles aussi, au succès de la maison. Pour Charlize Theron,  « incarner la femme  J’adore est une expérience unique, un superbe voyage » . Un voyage entre le passé et le présent de Dior, qui racontent la même histoire. Une histoire de femme, une histoire d’or.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : ALL ABOUT DIOR