• EN SAVOIR PLUS

    La princesse Grace de Monaco, à Paris, lors de l'inauguration de la ligne Baby Dior, en 1967.

22.03 ALL ABOUT DIOR

L’ÈRE DU JEU

GALERIE

et l’aire de jeu.

Une soie berlingot, un taffetas roudoudou, une robe acidulée ou un pantalon caramel : les ateliers Baby Dior semblent devenir des magasins de bonbons lorsque ce sont les enfants qui les animent. Les petites filles jouent les grandes, feuilletant les albums couture de l’époque de Monsieur Dior, se prêtant aux essayages en jolie madame. Elles sautillent, virevoltent : s’amusent. Les petits garçons ploient sous les lés de tissus qu’ils tiennent absolument à porter eux-mêmes, « pour aider  », s’enorgueillissent-ils. Les boîtes d’échantillons sont des malles aux trésors où tous découvrent, émerveillés, les boutons, les dentelles et les passementeries.

Cette saison, les collections Baby Dior nous rappellent la propre enfance de Christian Dior. Un esprit bord de mer souffle sur les vestes de marin des petits garçons ou les robes fluides des petites filles : on se croirait à Granville, dans la roseraie de la villa Les Rhumbs que le tout jeune Christian aimait tant. Le bolduc tisse le lien : dans ce film que vous pouvez visionner ci-dessus, les enfants s’amusent avec. Et c’est aussi un bolduc qui sert de repère : en le tirant d’un côté ou de l’autre, vous vous promènerez à l’intérieur de la vidéo. Un bolduc qui nous rappelle le ruban que Grace de Monaco coupa, en 1967, le jour de l’inauguration de la ligne Baby Dior dont elle était la marraine.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : ALL ABOUT DIOR