01.02 ALL ABOUT DIOR

FAHRENHEIT À L’INFINI

VIDÉO

Alors qu’est dévoilée la nouvelle affiche de  Fahrenheit , DiorMag revient sur l’historique des campagnes publicitaires du parfum masculin qui célèbre, cette année, ses vingt-cinq ans. 

Ce fut d’abord Ridley Scott, puis David Lynch, Daniel Askill et Michael Janssen : des réalisateurs de renom, aux univers cinématographiques fantasmagoriques, forts et puissants. Tour à tour, ils ont écrit l’histoire  Fahrenheit , signant les campagnes publicitaires du parfum depuis sa création, en 1988. Une histoire dans laquelle l’homme, seul, n’existe qu’au contact des éléments. La nature est son alter ego, l’infini est son horizon. Tour à tour, les réalisateurs ont déroulé le fil rouge de l’histoire du parfum. Rouge comme les tableaux Fahrenheit 1982   et Brighter than the Sun , de l’artiste pop art James Rosenquist, inspirations de la fragrance ; rouge comme le flacon, léché par les flammes ; rouge comme la couleur du ciel incandescent, décor de toutes les campagnes ; rouge, enfin, comme la passion que voue l’homme Fahrenheit   à sa liberté. Tout cela est-il réel ?

Entre le soleil et la nuit, entre le rêve et la réalité, le territoire Fahrenheit   est un lieu mythique, énigmatique, où flotte une promesse d’éternité. Depuis vingt-cinq ans, en construisant un lieu hors du temps, les images de Fahrenheit   révolutionnent l’univers du parfum, comme le jus lui-même créa la surprise à son lancement, en révélant ses accords mystérieux de bois et de cuir et son bouquet de violette ; une écriture alliant la virilité à la sensualité, inhabituelle alors, pour une fragrance masculine. Aujourd’hui, la nouvelle affiche du parfum reprend les images de la toute première campagne du parfum de 1988, et les associe à celles de Michael Janssen, tournées en 2009. Deux décennies, deux visions de l’homme Fahrenheit , un seul parfum, toujours aussi moderne depuis sa création.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : ALL ABOUT DIOR