17.11 ALL ABOUT DIOR

LA CRÉATION EN CAPITALE

GALERIE

C’est aujourd’hui, à Paris, au cœur de la maison Dior, dans son laboratoire de création, que le voyage J’adore se poursuit. Demain : le film…

C’est ici que tout se construit, à Paris, au sein du laboratoire de François Demachy, le parfumeur créateur de la maison Dior. « Un laboratoire de création, pour un parfumeur, c’est une banque de données. Et ces données sont des matières premières, plus souvent des extraits ou des essences de ces matières premières »,   explique-t-il. Ces matières premières, sélectionnées parmi les plus nobles, François Demachy les a cueillies là où elles naissent, sur le lieu de leur création. A Grasse et en Inde, il est allé puiser le savoir-faire à sa source pour en tirer l’essence de  J’adore , avant d’associer les découvertes olfactives de ses voyages, à Paris, là où il conçoit le parfum. « Le laboratoire, c’est un peu une carte postale de tous les voyages que l’on fait, mais c’est aussi le centre névralgique où l’on se pose pour réfléchir et pour construire »,   raconte-t-il. 

J’adore   est le fruit de rencontres. Son arôme est celui de l’échange, entre la passion et la créativité, et son jus est une histoire de savoir-faire. « La conception d’un parfum ressemble à celle d’un tableau. Tout part d’une idée. Ensuite, on la construit et on la modifie au fur et à mesure de son élaboration »,  raconte François Demachy. Dans son atelier, c’est avec des centaines d’essences et d’extraits de matières premières qu’il travaille. Il les associe et les marie, les confronte jusqu’à obtenir la fragrance désirée. Car  J’adore   est une toile, peinte de couleurs, d’images et de sons. J’adore   est un voyage, qui se poursuit à l’infini, là où les femmes l’emportent.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : ALL ABOUT DIOR