11.07 BREAKING NEWS

MIROIR, MIROIR

IMAGE

Mardi soir, la place Rouge était aux couleurs Dior. Pour la première fois, un défilé avait lieu ici et, bien sûr, c’était un défilé Dior.

D’un côté : le Kremlin. En face : le Goum, cette grande galerie moscovite qui fête, cette année, ses 120 ans. Sur un troisième côté : la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux. Et au centre de cette place Rouge : une boîte, toute de miroirs, où se reflètent ces trois monuments incontournables de Moscou, cette même boîte que l’on avait découverte dans le jardin des Tuileries, à Paris, lors du défilé de prêt-à-porter Dior, au mois de mars. Le décor, mais aussi la collection et quelques-unes des mannequins vedettes de la maison avaient fait le déplacement (lire notre compte-rendu ). Miroir encore : à l’intérieur du Goum, tandis qu’une exposition retrace le voyage que la maison Dior avait fait en 1959, à Moscou, d’énormes ballons tout argentés, sous la voûte de la grande galerie, reflétaient à l’infini l’installation des photos d’époque. Miroir, enfin : ces mêmes ballons, en décor du défilé et dans l’arrière-salle où Brian Ferry donnait un concert exceptionnel en l’honneur de la maison, reprenant certains de ses tubes et d’autres incontournables du rock anglais.

Tout est histoire de reflets et c’est ce que nous disaient ces multiples miroirs. Ainsi ce défilé reprenait-il celui de mars ; ainsi l’événement faisait-il référence à celui de 1959. Mais ces reflets ne sont pas des répliques. Ils sont un faisceau d’influences et d’inspirations. De même que les codes chers à Monsieur Dior se retrouvent partout dans les collections que Raf Simons dessine aujourd’hui pour la maison (le pied-de-poule, le nœud, le rouge – ô place Rouge ! –, l’art…), réinterprétés à l’aune de la modernité.
L’actrice française Louise Bourgoin, le top-model Natalia Vodianova et tout ce que Moscou compte de personnalités étaient présents, rendant hommage à la fois à l’histoire et au présent de la maison.

CLASSÉ DANS : BREAKING NEWS