12.03 BREAKING NEWS

PREMIER PRIX

GALERIE

Hier soir, le très prestigieux Council of Fashion Designers of America décernait à Raf Simons le prix international pour son travail pour la maison Dior ces deux dernières années. Retour sur images.

Il y a deux ans à peine, Raf Simons était nommé directeur artistique de la maison Dior. Le créateur le plus moderne et la maison la plus luxueuse et désirable réunis dans un même élan artistique : voilà qui promettait une révolution dans le monde de la mode, comme le fut celle du New Look  lorsque Christian Dior présenta sa première collection, le 12 février 1947. Les deux hommes partagent leurs passions : l’art contemporain, l’architecture… Et ils ont tous les deux, Christian Dior en 1947, Raf Simons aujourd’hui, une vision moderne de la femme, en phase avec son temps. Pour Raf Simons, c’est une question d’attitude ; ainsi les mannequins de sa première collection, en juillet 2012, défilaient-elles les mains dans les poches, prouvant que la haute couture n’était pas une mode figée et statutaire. Ses minirobes de cocktail, coupées dans leur longueur, se portaient sur pantalon noir et les longs pans bleus électriques d’un bustier flottaient comme un sillage à la suite de la silhouette. Il y avait dans cette collection comme un souvenir persistant de Christian Dior et l’on retrouvait sa passion des fleurs, son amour de la couleur, et jusqu’à sa mythique veste Bar . Pourtant, tout était d’une incroyable modernité. C’est ainsi que, très vite, un langage s’est créé, une façon pour Raf Simons de parler le Dior, à la fois résolument sienne et pourtant si clairement respectueuse du maître.

Le premier défilé de prêt-à-porter, quelques mois après la première collection haute couture, redéfinit le vestiaire de la femme d’aujourd’hui. Les motifs floraux rendent délicats les tissus techniques des robes du soir. La silhouette de la veste Bar , avec sa taille cintrée, ses épaules arrondies et ses hanches élargies par des basques, se réinterprète en robe-bustier, en manteau… Elle devient l’élément clé de la garde-robe Dior par Raf Simons. Dans d’autres collections, c’est parfois un simple trait pour souligner la silhouette qui nous rappelle la veste de Christian Dior : un jeu sur les plissés, un jour à la taille ou un laçage sur un manteau, comme dans le dernier défilé de prêt-à-porter, le 28 février. Ce que le Council of Fashion Designers of America a récompensé hier soir à New York, c’est ce langage que Raf Simons a su imposer avec une telle force en si peu de temps. C’est cette incroyable modernité qui a su renouveler la maison Dior dans le plus grand respect de son esprit et de ses traditions.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : BREAKING NEWS