08.07 ALL ABOUT DIOR

SOUS INFLUENCE

VIDÉO

Les accessoires du défilé haute couture automne-hiver 2013-2014 content l’histoire d’un tour du monde haut en couleur et en inspirations. Découvrez-les ici, sur votre DiorMag.

C’est un carnet de voyages, un recueil d’influences écrit entre aujourd’hui et demain : les accessoires du défilé étaient à l’image de la couture de Raf Simons, entre rêves d’ailleurs et témoignages de l’air du temps. Audacieux, mais fatalement élégants, gants, bagues, boucles d’oreilles, ceintures confirmaient le propos de la collection, en exprimant librement une allure au carrefour des cultures. Si les classiques sont là, ils sont tous réinterprétés, revisités par une liberté de style ; ainsi, le collier de perles de la Parisienne a des airs de ruban précieux drapé autour du cou ; le foulard noue sur la nuque les couleurs du drapeau des Etats-Unis et donne à la femme en Dior des allures de cow-boy 2.0 ; les joncs aux couleurs fluo, inspirés des parures massaïs s’entrelacent de rangs de perles et les ras-du-cou dessinent entre les épaules un bijou en forme de fleurs de cerisier. Les influences, multiples, se croisent et se répondent : les ceintures, larges sur les hanches, évoquent tantôt l’élégance d’une Parisienne des années 1950, tantôt la délicate exigence des ceintures obi.

Les gants, courts ou longs, habillent la peau des motifs iconiques de la maison : imprimés pied-de-poule, prince-de-galles ou  Jungle  complètent une veste  Bar  ou une robe bleu nuit à l’allure so Dior, twistent une robe aux franges multicolores ou un manteau à l’esprit kimono. A l’asymétrie des coupes et des formes des vêtements, les bijoux répondent par un porté décalé : les boucles d’oreilles ne se portent pas en paire, mais s’affichent une seule à la fois, les demi-bottes s’ornent d’un bracelet sur une seule cheville, les manchettes aux anneaux colorés s’affichent en solo. Le vocabulaire de Raf Simons s’exprime, jusque dans les accessoires.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : ALL ABOUT DIOR