20.05 BREAKING NEWS

SOUS TOUTES LES LATITUDES

VIDÉO

Samedi soir, la première collection Croisière de Raf Simons pour Dior était présentée à Monaco. Compte-rendu.

La Méditerranée n’était pas azur ce jour-là, mais d’un gris bleuté comme on en voit rarement. Elle n’était ni claire, ni lisse, plutôt profonde, mystérieuse et subtile, tel un parfait écho à la collection qui défilait juste au-dessus d’elle. Samedi soir à Monaco, la mer servait de décor naturel à la collection Croisière 2014 dessinée par Raf Simons pour Dior. Dans cet écrin, installé sur la jetée du port, le cube immaculé qui accueillait le défilé offrait pour toile de fond un horizon d’infini. Dans son épais manteau aux couleurs du temps, la Méditerranée semblait alors refléter ce qu’elle voyait sur le podium : une ingénieuse complexité, délicatement voilée par une apparente légèreté. Car toute l’idée de Raf Simons est là : jouer avec les transparences et les voiles, donner au vêtement plusieurs niveaux d’interprétation. Tantôt faussement simple, tantôt apparemment complexe, il est toujours assurément subtil, riche de contrastes et de surprises. Ainsi, c’est un manteau d’astrakan rose que dévoile une culotte bleu métallisé ; c’est une veste en laine noire qui révèle un soutien-gorge en maille rose et vert ; c’est aussi et surtout la dentelle qui se devine sur un revers de veste, un dos de robe, ou qui découvre des dessous de coton. La dentelle, fil conducteur de cette collection Croisière.
« Les deux idées majeures sur lesquelles je me suis concentré sont la dentelle et la notion d’énergie,  explique le directeur artistique des collections femme. C’était pour moi un véritable défi car je n’avais encore jamais travaillé la dentelle. J’ai voulu changer l’imaginaire même de ce tissu, qu’il ne soit ni romantique, ni historique, ni vieux jeu, mais léger, joyeux et moderne : plein d’énergie.  »

Imprimée sur une robe-manteau en coton de soie, brodée sur une veste Bar , contrecollée ou laquée, la dentelle se décline alors de mille façons et participe à la réinterprétation de l’histoire Dior par Raf Simons. Car si les classiques de la maison sont là, ils écrivent une toute nouvelle histoire à l’élégance moderne et raffinée. Les robes Corolle  se réinventent dans des couleurs métallisées et s’entrouvrent sur des maillots de bain en maille ; la veste Bar  s’allonge et s’arrondit pour être portée en robe ou sur un pantalon droit. Les couleurs, si chères à Christian Dior lui-même, explorent elles aussi de nouveaux horizons : appliquées en touches sur un foulard noué dans la nuque ou sur les bretelles d’une robe, elles dynamisent un total look, un tailleur Bar  bleu electrique ou rouge passion.
Synonyme de vacances et d’évasion, la croisière est aussi pour Raf Simons synonyme de voyage vers un monde d’inspirations infinies.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : BREAKING NEWS