14.11 BREAKING NEWS

PASSION ARTISTIQUE

VIDÉO

L’exposition Miss Dior , qui se tient au Grand Palais, à Paris, jusqu’au 25 novembre, rend hommage à la relation qui unit intimement la maison au monde de l’art. Une histoire passionnée qui commence avec Christian Dior et se perpétue aujourd’hui à travers les œuvres de quinze artistes femmes.

Paris, 1928. Près de vingt ans avant l’ouverture de sa maison de couture, le jeune Christian Dior a une ambition : vivre de sa passion pour l’art. Dans la galerie qu’il monte alors avec deux de ses amis, il expose les œuvres des plus grands artistes de l’époque : Pablo Picasso, Georges Braque ou Giorgio De Chirico. Misant également sur son intuition et son sens artistique, il s’emploie à faire connaître des talents prometteurs comme Alberto Giacometti, Alexander Calder ou Salvador Dalí. Quand il ne travaille pas dans sa galerie, le jeune homme se consacre à sa collection d’art personnelle et passe son temps avec ses amis, le peintre et illustrateur Christian Bérard, le poète Jean Cocteau, puis Salvador Dalí et sa femme Gala. Lorsque Christian Dior devient couturier, cette passion pour l’art anime visiblement toutes ses créations. Chacune d’entre elles témoigne d’un sens aigu de la couleur et d’une conception quasi architecturale de la forme. Il les baptise de noms comme Braque, Matisse, Mozart  ou Chopin , en hommage aux grands talents qu’il admire.

Aujourd’hui, par un jeu d’influences réciproques, l’héritage de Christian Dior inspire quinze artistes femmes du monde entier. Au fil de l’exposition Miss Dior , elles réinterprètent les codes du premier parfum de la maison dans un esprit contemporain. Ainsi le pied-de-poule, motif iconique qui orne le flacon de Miss Dior , est-il revisité dans un tapis aux couleurs de l’arc-en-ciel par l’artiste américaine  Polly Apfelbaum, tandis que le nœud qui ceint le bouchon du parfum a inspiré à la plasticienne portugaise Joana Vasconcelos une sculpture aux courbes sensuelles. Dans d’autres œuvres encore, le cannage, la rose, les affiches de René Gruau ou le portrait de Natalie Portman par Tim Walker donnent lieu à des interprétations actuelles et originales. Dans cette exposition hommage, c’est une nouvelle page de l’histoire unissant Dior et les artistes qui s’écrit.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : BREAKING NEWS