11.03 BREAKING NEWS

DIOR EN COULEURS

IMAGE

Nous vous l’annoncions hier : Peter Philips a rejoint la maison Dior en tant que directeur de la création et de l’image du maquillage.
Une nouvelle ère de la couleur s’ouvre.

« Le noir et blanc pourrait suffire, mais pourquoi se priver de la couleur ? » ,s’interrogeait Christian Dior dans ses mémoires. Dior, c’est la couleur. Celles des robes d’abord, depuis la première collection de haute couture, le 12 février 1947. Du rose, du rouge, principalement, des couleurs éclatantes, pleines de vie et de sensualité, mais aussi des bleus, des verts : pour Christian Dior, qui cherche alors à tourner définitivement la page des années sombres de guerre et de restriction, la couleur est le symbole du retour triomphal de la féminité et de la joie de vivre. Harmonieusement associées ou franchement contrastantes, les couleurs imprègnent de leur éclatante audace les créations de la maison. De collection en collection, la palette du couturier ne cesse de s’enrichir de tons nouveaux, qu’il se plaît à baptiser de noms poétiques : du « brun Titien »  au « gris Trianon » , en passant par le « bleu Vermeer » , le « rose soupir »  ou le « rouge royal » .Chaque couleur est dotée d’une incroyable force évocatoire, chacune a la puissance d’une émotion. Et puis, viennent les premiers rouges à lèvre, dès 1949.

Et la première collection en 1953 : ce sera Rouge Dior ; huit teintes différentes « pour s’harmoniser avec chaque carnation, chaque couleur, chaque tissu, chaque heure… »  Depuis, la couleur, chez Dior, est devenue un véritable art, où, pour la première fois dans l’histoire du maquillage, les teintes sont pensées comme de véritables collections. Cet audacieux colorama se porte à même la peau, en touches vives sur les lèvres ou les paupières, en fondu naturel sur le teint, ou laqué sur les ongles. Au fil des saisons, les teintes de la beauté Dior se réinventent pour parer la peau des femmes de nuances toujours nouvelles, s’inspirant autant des couleurs de prédilection du couturier-fondateur que de l’audace contemporaine des créations de la maison. Des plus intenses teintes de rouge, couleur fétiche de Christian Dior et « couleur de la vie » , selon ses propres mots, jusqu’aux nuances les plus subtiles du rose, « la plus douce des couleurs » , la beauté Dior pare les femmes de la couleur qui leur ressemble depuis plus de soixante ans.

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : BREAKING NEWS