24.04 ALL ABOUT DIOR

UNE CERTAINE IDÉE DU PARFUM

GALERIE

DiorMag vous les dévoilait hier : les Extraits Dior  sont une ode aux plus belles matières premières et à la haute parfumerie. De véritables morceaux de bravoure où s’exalte la philosophie qui fait de Dior une maison de parfum unique.

Ce sont de délicats écrins de papier frappés du nom de Dior. Sous leur couvercle : des flacons aux allures de miniatures précieuses. Bien plus qu’une fragrance, ce que renferment Les Extraits Dior  c’est une philosophie de parfumeur : un esprit Dior qui transparaît dans les moindres détails, qui imprègne le parfum à toutes les étapes de sa réalisation, de sa création au choix minutieux de ses matières premières, de l’art du flaconnage à la délicatesse du conditionnement.

Cette philosophie, qui a pour maître mot l’excellence, habite la Maison de longue date. Depuis le 12 février 1947, très exactement. Ce jour-là, Christian Dior présente sa toute première fragrance en même temps que sa toute première collection. Il se définit alors comme couturier-parfumeur, suggérant que la haute couture et la haute parfumerie sont les deux facettes d’une même féminité, régies par la même exigence de luxe à la française.

Aujourd’hui, c’est François Demachy, le parfumeur-créateur exclusif de Dior, qui perpétue l’héritage unique du couturier-parfumeur, en incarnant le geste créatif de la Maison. Entre eux, les points communs sont saisissants : de même que le couturier comparait ses robes à des architectures complexes, de même François Demachy explique, à propos de son processus créatif : « On construit un parfum comme on construit un monument : il y a des bases, une structure, et ensuite on décore. »  Et pour ces deux créateurs, ce travail de précision ne vient qu’une fois qu’est advenue l’inspiration : « Je suis un contemplatif, je me laisse porter » , confie encore le parfumeur-créateur. 

Mais plus encore que dans ces traits communs, c’est surtout dans un lieu commun que leurs personnalités se rejoignent : à Grasse, cette terre d’élection de la haute parfumerie située dans le sud de la France. C’est là, à la Colle noire, que Christian Dior s’est installé en 1951, pour cultiver ses chères roses ; c’est là aussi que François Demachy a grandi et a appris à connaître les fleurs. C’est là encore que sont cultivés les roses et le jasmin, ces fleurs qui sont la signature des parfums de la Maison, dans des domaines finement sélectionnés pour la passion de leurs exploitants et la qualité unique de leur production. Et c’est là, enfin, dans les champs de fleurs, sous le soleil du sud de la France, que commence l’histoire unique des parfums Dior. 

PLUS DE MÉDIAS

CLASSÉ DANS : ALL ABOUT DIOR