Baby Dior automne-hiver 2017-2018 : la vidéo  | DIORMAG

21 Août
Savoir-Faire

Le savoir-faire du cabas Dior Oblique : la vidéo

21 Août
Savoir-Faire

Le savoir-faire du cabas Dior Oblique

C’est en puisant dans les archives de la Maison que Maria Grazia Chiuri a eu l’idée de s’inspirer de la toile Oblique créée par Marc Bohan dans les années 1970 pour imaginer ce cabas aux courbes seventies.

Pour suivre la confection de ce sac, il faut d’abord se rendre dans les Flandres, dans un atelier de tissage familial, le même qui, déjà, il y a près de cinquante ans, fabriquait cette toile au motif graphique. Dans un premier temps, un moteur dévide toutes les bobines de fils de chaîne nécessaires à la confection de la toile, avant de les enrouler selon un ordre précis sur une seule et même bobine, de très grande taille, puisqu’il faut plus de 9 700 fils pour réaliser une toile Dior Oblique. Ensuite, un tisserand place et noue chaque fil sur chacun des crochets du métier Jacquard. Cette étape demande une journée de travail à elle seule. Lorsque le métier est prêt, le tissage peut commencer. Un mouvement de va-et-vient commence pour créer le motif. Au fur et à mesure, les « Dior » apparaissent et, sur l’envers, des chevrons se dessinent. Avec cette technique, le dessous est aussi beau que le dessus. Cette chorégraphie bien orchestrée, que rien ne vient perturber, suit son rythme pour parvenir à réaliser cinquante mètres de toile en une seule journée.
La toile est ensuite inspectée et contrôlée, avant d’être envoyée dans les ateliers maroquiniers de la Maison, situés dans l’arrière-pays florentin.
La confection se poursuit par la découpe de la toile, à l’aide des patrons à positionner en suivant les points du « i » de chaque « Dior ». Cette méthode permet de retrouver le même motif en biais sur tous les modèles. L’artisan sélectionne le cuir de vachette bleu marine en se fiant à son toucher et à son regard. En tout, soixante et onze éléments en cuir, en toile et en métal sont nécessaires à la confection de ce cabas.
Telle une discrète signature, la mention « Christian Dior Paris, made in Italy » est embossée au ruban doré et juste au-dessous de la poche intérieure. Puis l’artisan place la patte galbée en cuir, décorée d’un « CD » de style vintage, en la cousant à la main sur la grande poche extérieure, avant de monter les deux anses souples en cuir sur le haut du sac. Il peut enfin assembler les parties latérales et centrales entre elles, en faisant un point de couture « marcapunto ». Reconnaissable par son esthétique graphique, il s’agit d’un point emprunté à l’univers malletier. Ultime étape : le montage de la large bandoulière réglable et facilement détachable grâce à ses deux mousquetons. 

20 Août
nouveautés

Baby Dior automne-hiver 2017-2018 : la vidéo 

20 Août
nouveautés

Baby Dior automne-hiver 2017-2018

C’est dans la capitale française que l’histoire de la Maison prend ses racines. Plus qu’un symbole, c’est une source inépuisable d’inspiration. Comme en témoignent les silhouettes Baby Dior automne-hiver 2017-2018, photographiées dans les rues d’un Paris toujours aussi bohème et romantique. 

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

  • ©

    Fanny Latour-Lambert

19 Août
nouveautés

Diorskin Forever

Cette saison, les nouveautés Diorskin Forever répondent à toutes les attentes des femmes en matière de teint, du plus lumineux jusqu’à l’extramat. La Perfect Mousse et le fond de teint compact Extreme Control offrent une matité infusée de soins perfecteurs, pour accompagner le correcteur Diorskin Forever Undercover.

« Il existe des camaïeux de mats comme il existe des camaïeux de couleurs. Le mat est aujourd’hui d’un total raffinement, on le maîtrise, on le contrôle, on le dose. Il peut être extrême, velouté, lumineux, tous les effets sont possibles », explique Peter Philips. Avec Diorskin Forever Perfect Mousse, le Directeur de la Création et de l’Image du maquillage de la Maison propose d’allier un fini extramat à une couvrance légère, sans effet de matière. Une fois appliquée, cette mousse aérienne ne forme qu’une très fine couche, qui rend le teint plus homogène. Grâce à ses pigments qui paraissent comme fixés sur la peau, sa formule garantit tenue efficace et confort tout au long de la journée. Infusée de soin, elle cible spécifiquement les problèmes d’excès de sébum des pores dilatés et affine le grain de peau. Egalement pensé pour obtenir un fini mat et lumineux, le fond de teint Diorskin Forever Extreme Control a, quant à lui, été spécialement conçu pour éliminer la brillance. Facilement transportable, il permet d’effectuer des retouches à tout moment. Sa tenue idéale, sans sensation de matière, maintient un confort impeccable pendant douze heures, tandis que les essences de soins de sa formule contribuent à rendre la peau plus belle jour après jour, grâce à leur effet « zéro pore ». Enfin, son éponge, développée avec l’expertise des backstages Dior, assure une application homogène. Diorskin Forever Extreme Control peut ainsi être utilisé seul ou avec le Diorskin Forever Fluide pour une couvrance plus intense. 

19 Août
nouveautés

Natalie forever

Avec sa beauté lumineuse, l’actrice et égérie Dior Natalie Portman incarne le maquillage Diorskin Forever. Imaginé par Peter Philips, le Directeur de la Création et de l’Image du maquillage de la Maison, il permet aux femmes de conserver une peau parfaite tout au long de la journée, grâce au correcteur Undercover, à la Perfect Mousse et au fond de teint compact Extreme Control.

18 Août
nouveautés

Dior make-up avec Bella : the day off – Diorskin Forever Undercover Concealer

Dans cette nouvelle vidéo consacrée à ses astuces beauté, Bella Hadid, ambassadrice make-up de Dior, nous explique sa routine quotidienne en trois temps avec le nouveau Diorskin Forever Undercover Concealer

Plus d'articles