L’interview de Pae White | DIORMAG

15 Janvier
nouveautés

Dior Forever, à l’infini

Sensuelle, confiante et magnétique, l’actrice et égérie Natalie Portman incarne le fond de teint fluide iconique Dior Forever qui allie longue tenue, haute perfection et soin hydratant*.

« Vous allez rêver votre peau en Dior. A l’infini », confie Natalie Portman dans la nouvelle campagne Dior Forever. Vêtue d’un ensemble lamé imaginé par Maria Grazia Chiuri pour la Maison, l’actrice se met en scène et se dévoile tour à tour spontanée et séductrice. Pleine d’assurance, elle affiche un grain de peau parfait, sublimé par le fond de teint Dior Forever. Tel un véritable boosteur de confiance en soi, cette création make-up iconique, réinventée cette saison par Peter Philips, le Directeur de la Création et de l’Image du maquillage de la Maison, conjugue une tenue vingt-quatre heures**, une haute perfection et une action soin renforcée. A l’effet mat déjà culte s’ajoute le Dior Forever Skin Glow, révélant l’éclat du visage de toutes les femmes. Décliné en deux finis et soixante-sept teintes, Dior Forever s’adapte à toutes les carnations de peau, des plus claires au plus foncées.

 

*Renvoi hydratation mesurée par test instrumental, 10 femmes, Dior Forever Skin Glow.

**Renvoi test instrumental, 20 femmes.

13 Janvier
nouveautés

Codes masculins

Les silhouettes de l’été 2019 se révèlent dans de nouveaux clichés reflétant l’énergie créative insufflée par Kim Jones, le Directeur Artistique des collections masculines de la Maison, au nouvel homme Dior. Capturées dans un univers ponctué de teintes acidulées, elles se mettent en scène aux côtés de l’emblématique figurine BFF, imaginée par l’artiste KAWS.

  • ©

    Annie Powers

  • ©

    Annie Powers

  • ©

    Annie Powers

  • ©

    Annie Powers

  • ©

    Annie Powers

  • ©

    Annie Powers

12 Janvier
nouveautés

L’interview de Pae White

12 Janvier
nouveautés

Le Lady Dior vu par Pae White 

A la fois oniriques et organiques, les installations de Pae White, basée à Los Angeles, invitent les visiteurs à se perdre dans une forêt imaginaire. Son sac Lady Dior en veau dichroïque métallisé est orné de bijoux dans les tons orange et doré. L’iridescence de cette matière perpétuellement changeante contraste avec la doublure piquée en velours noir qui, juxtaposée à la brillance de l’extérieur, offre un effet mystérieux, imaginé par l’artiste telle une métaphore poétique des abysses. A l’intérieur du sac se cachent des porte-bonheur et des histoires, dont une lune annonciatrice de bonne fortune, ainsi que le récit, réinterprété, du conte pour enfants L’Araignée et la Mouche, publié au XIXe siècle.

12 Janvier
nouveautés

L’interview de Morgane Tschiember

12 Janvier
nouveautés

Le Lady Dior vu par Morgane Tschiember

Aimant tresser et troubler les contours des territoires, tant artistiques que géographiques, Morgane Tschiember a réinterprété le Lady Dior en puisant son inspiration dans la culture japonaise qui fascinait tant Christian Dior. Cette sculptrice française a imaginé un shibari bag, décliné en deux modèles, qui fait écho à un art ancestral initié par les samouraïs. La corde – en métal pour le mini Lady Dior et en coton pour sa version medium – orne, en le ligotant, le sac en agneau et se pare d’accessoires en ruthénium et en or cuivré. La doublure s’illumine d’un incandescent rouge feu, la couleur Dior par excellence, que le couturier-fondateur surnommait « la couleur de la vie ». Des mots secrets, cachés à l’intérieur des anses du sac, se dévoilent au gré des mouvements.

12 Janvier
nouveautés

L’interview de Janaina Tschäpe

Plus d'articles