La nouvelle collection joaillière | DIORMAG

12 Septembre
nouveautés

La teinte 770 Ultra Love

« Croyez en vous-même, car, sinon, personne ne le fera », affirme, face caméra, Natalie Portman. Sûre d’elle et rayonnante, elle pare ses lèvres du 770 Ultra Love, un framboise vibrant.

Vêtue d’une création de Maria Grazia Chiuri pour la Maison, Natalie Portman, séductrice, incarne la teinte 770 Ultra Love. Débordante de féminité et de joie, elle révèle toutes les possibilités de ce framboise amoureux, facile à porter, aux nuances de bois de rose et de beige presque corail. Imaginé pour être porté au quotidien, il habille les lèvres de sa couleur forte et vive, évoquant le désir de Christian Dior de rendre les femmes « non seulement plus belles, mais plus heureuses ».

12 Septembre
nouveautés

Déclaration au rouge

Portées par Natalie Portman, les teintes Rouge Dior Ultra Rouge prennent une nouvelle dimension. A travers quatre films rendant hommage au rouge, elles dévoilent toutes leurs nuances. Focus sur le 999 Ultra Dior, singulier et iconique, telle une ode à la féminité.

Revisité par Peter Philips avec une inépuisable créativité, le Directeur de la Création et de l’Image du maquillage Dior, le rouge 999 est l’une des teintes emblématiques imaginées par Christian Dior au début des années 1950. Devenue une signature de la Maison, et plus encore l’un de ses codes identitaires, elle témoigne de l’amour passionnel et sans concession que le couturier vouait au rouge. « Très tonique et avantageuse, c’est la couleur de la vie. J’aime le rouge. A mon avis, il convient à presque tous les teints. On peut également le porter à toute heure », observait-il dans son Petit Dictionnaire de la mode.

11 Septembre
nouveautés

La nouvelle collection joaillière

Enigmatique autant que symbolique, la nouvelle collection de joaillerie Tête de mort imaginée par Victoire de Castellane, la Directrice Artistique de Dior Joaillerie, est une célébration de la vie ainsi qu’un trésor de savoir-faire.

« Quoi que vous fassiez – pour le travail ou le plaisir –, faites-le avec passion ! Vivez avec passion », conseille Christian Dior dans son Petit Dictionnaire de la mode. Cette maxime qui a guidé le couturier tout au long de sa carrière a inspiré les trois bagues et les trois colliers en or jaune, rose et blanc de la collection de joaillerie Tête de mort. Ces bijoux réinterprètent ainsi les locutions latines « Memento mori » et « Carpe diem », deux préceptes rappelant qu’il faut profiter de chaque instant.

 

Chacune des créations conte une histoire précieuse qui ne dévoile pas tous ses secrets au premier regard. Si on les observe attentivement, on découvre que le modèle en or jaune et améthyste est décoré d’un trèfle en grenats tsavorites, clin d’œil à l’un des porte-bonheur de Christian Dior, tandis que celui en or blanc et calcédoine bleue est orné d’une couronne de muguet, l’une des fleurs fétiches du couturier, qui avait pour habitude d’en piquer un brin à sa boutonnière ou d’en glisser dans les ourlets de ses robes haute couture. Des petits cœurs gravés à l’arrière, ou imaginés en forme asymétrique sur le corps du bijou, semblent battre plus fort que tout, telle une missive joyeuse à destination de son possesseur.

 

Les pierres ont été sélectionnées une à une par la Maison pour leur teinte naturellement pastel et profonde. Derrière ce choix de couleurs se cache une nouvelle énigme, puisque chaque nuance symbolise un état d’esprit : la force est caractérisée par le bleu profond de la calcédoine, la quiétude, par le rose poudré du quartz, et l’équilibre, par le violet tendre de l’améthyste. Ces jeux d’associations entre les couleurs douces et l’or blanc, rose ou jaune composent une collection surprenante et unique.

10 Septembre
nouveautés

Winds of change 

Pour Dior Magazine, la collection prêt-à-porter automne-hiver 2018-2019 imaginée par Maria Grazia Chiuri, la Directrice Artistique de la Maison, et inspirée des sixties, se révèle sous un nouveau jour devant l’objectif de la photographe Katja Mayer.

  • ©

    Katja Mayer

  • ©

    Katja Mayer

  • ©

    Katja Mayer

  • ©

    Katja Mayer

  • ©

    Katja Mayer

  • ©

    Katja Mayer

  • ©

    Katja Mayer

10 Septembre
Savoir-Faire

Le savoir-faire du sac Saddle brodé en vidéo

10 Septembre
Savoir-Faire

Le savoir-faire du sac Saddle brodé

Près de vingt ans après sa création, Maria Grazia Chiuri a réinterprété le sac Saddle, icône de la Maison reconnaissable à sa forme unique en selle de cheval. Focus sur les étapes de confection du modèle entièrement brodé.

Composée de neuf pièces entièrement brodées de fils, de perles et de franges, cette version en patchwork s’inspire de tissus aux couleurs vives et de dessins vintage, dont certains sont issus des archives de la Maison. Dans un atelier de Bologne, les brodeuses opèrent en duo sur un métier en bois, selon une technique traditionnelle consistant à travailler sur l’envers du tissu pour crocheter les fils et les perles qui forment les motifs sur l’endroit. Un savoir-faire précieux qui permet de réaliser les broderies imaginées par la Directrice Artistique des collections femme, pour lesquelles trente-six couleurs de fil et vingt-trois nuances de perles différentes ont été nécessaires. C’est ensuite en Toscane, dans les ateliers maroquiniers Dior, que les éléments en cuir et les pièces brodées du sac Saddle sont découpés. L’artisan procède à l’assemblage des deux parties qui composent le rabat, avant de sculpter la matière à la force de ses mains. Une fois les faces avant et arrière cousues aux flancs et au fond du sac, il façonne la toile afin de créer les deux soufflets galbés du modèle. Embossés à chaud, au ruban doré, sur la poche interne, les mots « Christian Dior Paris » apparaissent telle une signature couture. La lettre « D » et les initiales « CD » en métal viennent habiller le sac avant que la poignée ne soit placée, offrant un porté à l’épaule ou à la main. Ses deux attaches permettent, quant à elles, de personnaliser cet accessoire avec une large bandoulière en toile, ornée de médaillons métalliques.

09 Septembre
nouveautés

Le carré de soie La Terre

Pour la collection prêt-à-porter automne-hiver 2018-2019, les éléments de la nature s’illustrent tout en couleur et poésie sur des carrés de soie. Ainsi, sur cette création, la Terre révèle ses nuances autour d’une étoile faisant écho à la superstition de Christian Dior.

Plus d'articles