VIP aux BAFTA | DIORMAG

13 Février
nouveautés

Fall in Joy!

Pour la Saint-Valentin, les fragrances emblématiques de la Maison se dévoilent dans de précieuses boîtes blanches grenées, scellées d’un ruban rose tendre ou bleu.
Des cadeaux couture à offrir en guise de déclaration d’amour, comme autant de promesses de joie.
L’occasion de faire vivre à vos êtres chers la joie d’aimer et d’être aimé.

12 Février
nouveautés

En noir et blanc 

Le service en porcelaine bicolore inspiré de l’emblématique collection Noir et Blanc, créée par Christian Dior en 1955, se met en scène dans un décor graphique, floral et épuré, aux côtés des créations contemporaines de Cordelia de Castellane. Des verres ornés du motif cannage – signature iconique de la Maison – et de délicats brins de muguet – fleur porte-bonheur du couturier-fondateur – parachèvent un décor de table au raffinement ultime, fidèle à l’art et à l’élégance de recevoir selon Dior.

  • ©

    Jérôme Galland

  • ©

    Jérôme Galland

  • ©

    Jérôme Galland

11 Février
VIP

VIP aux BAFTA

A l’occasion de la 72ème cérémonie des British Academy of Film and Television Arts Awards qui s’est tenue le 10 février à Londres, au Royaume-Uni, les actrices Lucy Boynton et Stacy Martin portaient des créations haute couture imaginées par Maria Grazia Chiuri.

Lucy Boynton 

Stacy Martin

09 Février
nouveautés

Carnet de voyage(s)

Suivez François Demachy, le Parfumeur-Créateur exclusif de Dior, dans sa découverte des plantations de santal, au cœur des forêts luxuriantes du Sri Lanka.

08 Février
nouveautés

Le Sri Lanka vu par François Demachy

En quête permanente des plus belles matières premières, François Demachy, le Parfumeur-Créateur exclusif de Dior, puise son inspiration au gré de ses voyages. Visite guidée au Sri Lanka, sur les traces du bois de santal.

Pour François Demachy, chaque voyage est une occasion de faire découvrir les ingrédients des parfums Dior. Le Parfumeur-Créateur exclusif de la Maison s’est rendu au Sri Lanka, terre de savoir-faire d’exception. C’est au cœur de la forêt, parmi les plantations de bois de santal, qu’il poursuit sa recherche de nouvelles sensations olfactives.

L’éclat du soleil sri lankais favorise le développement de ce précieux bois aromatique, utilisé pour ses notes lactées, épicées et légèrement animales qui apportent du volume et de la puissance. Cultivé avec patience, le bois de santal sait se rendre désirable : il faut attendre quinze années avant de pouvoir le récolter. Reconnu pour sa qualité de fixateur, permettant d’améliorer la longévité des fragrances, il entre dans la composition de plusieurs parfums de la Maison, et s’accorde notamment avec le bouquet floral emblématique de J’adore.

Dans ce décor naturel, François Demachy retourne aux origines de cet ingrédient rare, renouant avec son essence pour mieux s’en inspirer et donner vie à ses créations.

07 Février
nouveautés

Le savoir-faire du sac Saddle pour homme en vidéo

© Pol Baril
07 Février
nouveautés

Le savoir-faire du sac Saddle pour homme 

Réinterprété par Kim Jones dès sa première collection masculine pour Dior, le Saddle naît entre les mains expertes des artisans maroquiniers de la Maison. Découvrez son savoir-faire.

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

  • ©

    Pol Baril

Créé par Dior en 1999, le sac Saddle est dévoilé lors du défilé de prêt-à-porter printemps-été 2000. Sa silhouette en forme de selle de cheval, rendant hommage à l’univers équestre, signe une allure affirmée. Près de vingt ans après sa création, Kim Jones a revisité cette icône, pour la première fois pour le vestiaire masculin, à l’occasion de la collection de prêt-à-porter Eté 2019 de la Maison. Direction la Toscane, à quelques kilomètres de Florence, dans les ateliers maroquiniers Dior, pour suivre sa confection.

Tout commence par le choix du cuir grené noir pleine fleur. La sélection suit inlassablement le même rituel : toucher, ressentir, examiner, observer, scruter chaque centimètre. La peau doit être parfaite. Ensuite, l’artisan découpe les vingt-deux éléments constitutifs du sac et applique sur toutes les tranches de la peinture noire, légèrement brillante. Après une étape de séchage de plus de vingt-quatre heures, la mention « Dior » est marquée à chaud à l’arrière du Saddle. Afin de conférer sa souplesse à ce modèle, le montage se fait sur l’envers et débute par le placement des renforts, de la fermeture zippée, du passant, ainsi que de l’empiècement arrondi et des deux languettes, tous trois disposés à l’avant du sac à l’aide d’un patron.

Par la suite, les flancs et le fond sont montés et cousus aux parties centrales. L’artisan façonne le cuir à la force de ses mains pour créer les deux soufflets galbés du modèle. Lorsque tous les éléments ont été piqués entre eux, le Saddle est retourné et la doublure est soigneusement placée à l’intérieur. La boucle noire et or affichant un « CD » est alors assemblée à la large bandoulière en jacquard noir, qui révèle, grâce à un effet de matière, la signature « Christian Dior ». L’art du détail selon la Maison.

Plus d'articles