DIORMAG | DIORMAG

13 Novembre
événements

Gala international du Guggenheim 2019 

A New York, à l’occasion de la pre-party du septième Gala international du Guggenheim rendu possible grâce à la maison Dior, la chanteuse Christine and
the Queens montera sur scène, ce soir, pour une performance inédite.
Ne manquez pas la suite des festivités.

11 Novembre
nouveautés

Précieux dialogue

Devant l’objectif de Brigitte Niedermair, la campagne croisière 2020 célèbre la pluralité des savoir-faire.

Tel un écho aux rencontres chères à Maria Grazia Chiuri, la collection croisière 2020 raconte, à travers les traditions et les cultures, combien les techniques, les gestes et les images appartiennent à une mémoire, à un patrimoine collectif. Elle s’enrichit et s’anime au fil d’un voyage sur le continent africain et des différentes collaborations* qui habitent le projet de la Directrice Artistique.

Prolongeant ce dialogue artistique polyphonique, cette campagne met en lumière la puissance graphique des codes Dior. Un long manteau frangé en laine beige a été peint au henné par les tisserandes de Sumano, qui perpétuent des savoir-faire uniques dans les régions montagneuses de l’Anti-Atlas. Les motifs camouflage, les dentelles, le shantung ou encore les broderies, dans des teintes sablées, bleu indigo ou ocre rouge brûlé, se conjuguent avec poésie, les corps et les décors semblant fusionner.

Emblème virtuose de la Maison, le tailleur Bar a été réinventé en wax**, dans une édition spéciale Christian Dior – Uniwax. Ce tissu de la diversité et de la liberté répond à l’élégance d’une toile de fond empreinte des imaginaires de Dior et de l’Afrique. De délicats bobs réversibles habillés de toile Dior Oblique parachèvent cette grâce contemporaine, tandis que le sac 30 Montaigne s’expose avec audace au dos des silhouettes.

 

Pour cette collection, Maria Grazia Chiuri a souhaité inviter la créatrice anglaise d’origine jamaïcaine Grace Wales Bonner, l’artiste afro-américaine Mickalene Thomas, l’association féminine marocaine Sumano et le couturier burkinabé Pathé’O. Chacun a créé des pièces exclusives.

** Accompagnée par l’anthropologue Anne Grosfilley, Maria Grazia Chiuri a collaboré avec l’usine et le studio d’Uniwax (en Côte d’Ivoire) pour réinterpréter deux des codes Dior – la toile de Jouy et les cartes de tarot – en les intégrant dans une édition spéciale en wax, dont la production 100 % africaine offre une traçabilité exemplaire.

10 Novembre
nouveautés

Féminité plurielle

Véritable ode à la féminité, le sac Lady Dior s’accorde à toutes les personnalités. De l’actrice engagée Kat Graham aux amies de la Maison Angelababy, Anne Nakamura, Sun Yihan et Wang Likun, en passant par la danseuse étoile Eleonora Abbagnato, la collectionneuse d’art Wanwan Lei ou l’it-girl Olympia de Grèce, cet accessoire iconique multiplie les styles et les portés.

09 Novembre
nouveautés

Féminité affirmée

Christian Dior appelait ses mannequins les « ambassadrices de l’élégance ». Incarnations d’une féminité moderne et en mouvement, Ruth Bell, Adesuwa Aighewi et Evelyn Nagy s’approprient le sac Lady Dior, porté avec une chemise blanche pour une allure masculine ou sur un tee-shirt pour plus de décontraction. Une liberté partagée par Lineisy Montero, Sara Grace Wallerstedt et Alisha Nesvat qui illuminent les défilés Dior de leur charme naturel.

09 Novembre
nouveautés

What’s Ladylike ?

Iconique et atemporel, le Lady Dior ne cesse de se réinventer, à l’image de la femme d’aujourd’hui. Sous l’œil de la photographe Joan Braun, des amies de la Maison se mettent en scène avec leur modèle fétiche.

Qu’il soit classique, coloré ou inspiré d’une œuvre d’art, porté en crossbody ou à la main, le sac Lady Dior est l’emblème d’une attitude naturellement raffinée, affirmée, transgénérationnelle, créative, libre. Sous l’objectif de Joan Braun, ce manifeste moderne est incarné par une dizaine de femmes captivantes et engagées. Artistes, mannequins, actrices, danseuses, chanteuses ou influenceuses – parfois tout cela à la fois –, elles se nomment Ruth Bell, Angelababy, Adesuwa Aighewi, Sun Yihan, Anne Nakamura, Eleonora Abbagnato, Wang Likun, Kat Graham, Wanwan Lei, Olympia de Grèce, Lineisy Montero, Alisha Nesvat, Evelyn Nagy ou Sara Grace Wallerstedt. Tour à tour, elles expriment leur personnalité singulière, leur sensibilité aux multiples facettes et leur(s) définition(s) du mot ladylike, ce mélange unique d’audace et d’élégance.

Plus d'articles