Défilés | DIORMAG

03 Octobre
Défilés

Sasha Pivovarova, mannequin et artiste

Le mannequin qui ouvrait le défilé prêt-à-porter printemps-été 2018, en jean et tee-shirt imprimé du titre de l’essai de Linda Nochlin, Why Have There Been No Great Women Artists ?, est également artiste. Elle dessine, partout, tout le temps, notamment en backstage

03 Octobre
Défilés

Julia Trotta, petite-fille de Linda Nochlin

Juste après avoir assisté au défilé de prêt-à-porter printemps-été 2018, Julia Trotta nous parle de la provocation et de l’ironie qui se cachent derrière le titre de l’essai Why Have There Been No Great Women Artists ?, écrit par sa grand-mère Linda Nochlin et publié en 1971. 

03 Octobre
Défilés

Coupe architecturée

C’est dans les ateliers de la Maison, à quelques pas du 30, avenue Montaigne, qu’a été réalisée cette veste du passage 23 du défilé prêt-à-porter printemps-été 2018. Emmanchures, col et pinces ont été échafaudés avec précision afin d’obtenir l’allure très sixties de cette silhouette.

©

Sophie Carre

02 Octobre
Défilés

Crêpe et tulle

Pour transposer dans les robes de la collection prêt-à-porter printemps-été 2018 la féminité célébrée par l’artiste Niki de Saint Phalle, les ateliers Dior ont employé des étoffes vaporeuses, dévoilant le corps avec sensualité dans des jeux de transparence. 

©

Sophie Carre

02 Octobre
Défilés

L’art de la broderie

Dessins colorés de Niki de Saint Phalle reproduits à l’identique, sequins imitant les mosaïques des sculptures de l’artiste, pâles fleurs de tulle inspirées de sa série d’œuvres Les Mariées… Dans la collection de prêt-à-porter printemps-été 2018 imaginée par Maria Grazia Chiuri s’exprime tout le savoir-faire et l’art du détail des ateliers de la Maison.

©

Sophie Carre

Plus d'articles