DIORMAG | DIORMAG

21 Janvier
Défilés

1990

Découvrez la scénographie du défilé Dior Homme hiver 2018-2019, présenté hier après-midi, dans le salon d’honneur du Grand Palais, à Paris.

Défile Dior Homme W18/19
Défile Dior Homme W18/19
Défile Dior Homme W18/19
Défile Dior Homme W18/19
Défile Dior Homme W18/19
Défile Dior Homme W18/19
©

Adrien Dirand

Forever Young : état d’esprit de la collection, c’était aussi celui de la scénographie. En contraste avec le style classique du salon d’honneur, des boîtes en verre révélant des barres de lumières multicolores jalonnaient l’espace central. Ces installations artistiques sont une réminiscence de la jeunesse de l’homme Dior, une plongée dans les années 1990. La musique aussi voyageait dans le temps : Forever Young, du groupe Alphaville, a été, tout au long du défilé, ponctué par les titres Minimal, des Pet Shop Boys, The Rhythm of the Night, ou encore Sub-Culture, de New Order, évoquant la playlist idéale d’une soirée nineties.

21 Janvier
Défilés

Stars en Dior

Hier, dans le salon d’honneur du Grand Palais, Robert Pattinson, ami et égérie de la Maison, Bella Hadid, ambassadrice du make-up Dior, Big Sean, Josh Hartnett, Future, Jhene Aiko et bien d’autres stars sont venues assister au défilé de la collection Dior Homme hiver 2018-2019. 

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

  • ©

    R.Mayoussier

  • ©

    Getty Images

  • ©

    Getty Images

20 Janvier
Défilés

La vidéo du show Dior Homme

20 Janvier
Défilés

Les looks de la collection Dior Homme 

20 Janvier
Défilés

Forever Young

La collection Dior Homme hiver 2018-2019, imaginée par Kris Van Assche, a défilé cet après-midi dans le salon d’honneur du Grand Palais, à Paris. Compte-rendu.

©

Danko Steiner for Dior Homme

Dans un décor épuré, des barres de lumières multicolores enfermées dans des boîtes en verre jalonnent la trajectoire des mannequins et rappellent les éléments décoratifs d’une chambre d’adolescent des années 1990. Evoquant des rêves antérieurs de fêtes et de jeunesse éternelles, elles ponctuent une collection fondée sur les contrastes.

Le supermodel Cameron, visage phare de la mode des nineties, ouvre le défilé sur la chanson Forever Young, du groupe Alphaville, suivi par des mannequins de la nouvelle génération. Habillé d’un costume noir, il annonce un vestiaire masculin aux accents couture, empruntant aux codes du tailoring. Réinterprétée, la veste Bar, icône de la Maison imaginée par Christian Dior pour son premier défilé haute couture, le 12 février 1947, rythme les premiers passages. En grain-de-poudre de laine noire, elle s’habille de revers superposés, de poches plaquées et de doubles boutonnages façon officier, témoins du savoir-faire de l’atelier Dior Homme. Au fil de la collection, ces silhouettes strictes évoluent, laissant place à une garde-robe sous influence streetwear. La veste de costume emprunte ses manches au sweat et se réinvente sous une forme hybride. Puis c’est au tour du polo, du débardeur et du col roulé, déclinés dans des tons vert sapin, pourpres et jaune fluo, d’accentuer le style urbain et rétro de ce teenager. Juxtaposés à des trenchs structurés et à des manteaux en cachemire, ils viennent confirmer la dualité de cette allure hivernale. Des superpositions audacieuses appuient également ces jeux de contrastes. Les pantalons taille haute en lainage sont associés à une parka ou à un coupe-vent.

Le motif tatouage, symbolisant ici l’esprit « rave », est imprimé en all over sur des chemises et se retrouve aussi sur certains accessoires, tels que les richelieus, les baskets montantes en toile ou encore les branches des lunettes. Autres signes distinctifs de l’allure Dior Homme : le bandana noué autour du cou et un nouveau sac, le Dior Combo. Composé de plusieurs pochettes zippées amovibles, clippées sur une bandoulière, il s’aventure sur le terrain du sportswear, trahissant les envies mode d’un adolescent noctambule, tandis que des valises en cuir exotique apportent une touche sartoriale. Deux vestiaires aux influences différentes qui, réunis sur un même podium, incarnent une même mode masculine. Une mode qui, en évolution constante, oscille entre rigueur formelle et décontraction.

Plus d'articles