DH PREFALL 2019 TOKYO | DIORMAG

09 Juin
nouveautés

Vision masculine

Reconnaissables à leur forme rectangulaire et à leur transparence, les lunettes de soleil DiorFraction3 habillent le regard avec élégance et légèreté. Décliné avec des montures et des verres assortis – noirs, bleus, kaki ou Nude –, ce modèle d’une extrême finesse explore toutes les facettes de la masculinité.

©

Steven Meisel

24 Avril
nouveautés

Mise en lumière

Au cœur de la vidéo de la campagne Pre-Fall 2019, filmée par Tim Richardson, des jeux de lasers inspirés de la scénographie du défilé tracent les contours de la collection masculine aux accents rétrofuturistes créée par Kim Jones.

23 Avril
nouveautés

La campagne homme Pre-Fall 2019

Pour la nouvelle campagne mettant en scène la collection Pre-Fall 2019 imaginée par Kim Jones, l’homme Dior se dévoile sous une constellation de lasers, devant l’objectif de Steven Meisel.

Dans une atmosphère hypnotique et rétrofuturiste, la campagne de la collection Pre-Fall 2019, photographiée par Steven Meisel, met en scène les silhouettes masculines créées par Kim Jones. Le logo de la Maison revisité par Hajime Sorayama en est la signature magnétique, l’artiste japonais ayant collaboré avec le Directeur Artistique, tant pour la collection que pour le décor du défilé.

Les lasers colorés s’entrecroisent, se réfléchissent sur les parois métallisées, jusqu’à sculpter de leur lumière les créations de la collection qui déclinent ces mêmes effets irisés. L’esprit de cette campagne évoque celui du show présenté à Tokyo, le 30 novembre dernier. Ce défilé éblouissant, rythmé par les rayons iridescents projetés sur la sculpture géante d’un gynoïde – imaginé spécialement par Hajime Sorayama pour l’occasion –, levait le voile, pour la première fois, sur des pièces aux motifs japonisants et robotiques. Les mannequins, qui posent tous ensemble, incarnent collectivement et chacun de façon unique cet esprit du temps, entre célébration de l’héritage Dior et ultramodernité.

Car ce nouvel horizon créatif, à travers lequel Kim Jones redéfinit les frontières de l’art et de la mode, est autant un voyage dans le paysage culturel japonais qu’une nouvelle exploration de l’histoire de Monsieur Dior.

Peuplée d’humanoïdes et de fleurs de sakura mixés aux codes de la Maison – telle la toile Dior Oblique –, la collection prend vie dans cette atmosphère science-fictionnelle où le futur se conjugue à un optimisme romantique. On retrouve également l’iconique sac Saddle en version masculine, entièrement réinterprété en métal. Une édition limitée, et collector, emblème de ce songe luminescent.

Plus d'articles