Défilé Prêt-à-Porter Printemps-Été 2023

En ligne le 27 septembre, à 15h00 (CEST)

Chaque collection de Maria Grazia Chiuri s’attache à ouvrir un espace à l’imagination créatrice. Pour ce défilé Dior prêt-à-porter printemps-été 2023, la Directrice Artistique des lignes féminines de Dior reprend, notamment, l’image d’un plan de Paris issu des archives de la Maison, imprimé sur le revers d’un foulard* et structuré autour de l’avenue Montaigne. 

Looks

03 / 84

L’architecture du rêve

Énergie collective

  • Invitant le duo Imre & Marne van Opstal à composer une chorégraphie, la Directrice Artistique convoque à nouveau l’esprit des bals baroques, afin de souligner cette envoûtante étrangeté qu’explore la collection. Ainsi, entre minéralité et végétation, une performance mêlant le beau et le déroutant, le trouble et la grâce, l’organique et le surréel ponctue le passage des mannequins au cœur d’une grotte fantasmée. 

    © Melinda Triana

Silhouettes néobaroques

Entre illusion et mystère, ombre et lumière, Maria Grazia Chiuri compose un vestiaire empreint d’une élégance souveraine, hypnotique, inspirée par la figure de Catherine de Médicis. Les emblèmes stylistiques de la Cour, à l’instar du corset ou des paniers, sont structurés de détails sportswear. Les trenchs sont revisités, conjuguant les volumes des costumes baroques à l’iconique silhouette Dior. La profondeur du noir contraste avec la pureté du blanc ; une palette de couleurs douces sublimée par la légèreté des longues chemises et des jupes s’envolant avec grâce. Célébrant la virtuosité des travaux d’aiguille, les différentes techniques de broderie, tout comme le crochet, dialoguent avec des matières brutes, presque organiques – comme le raphia –, et ponctuent les looks d’une touche couture contemporaine. Image rêvée d’un jardin d’hiver à la fois sombre et étincelant, les imprimés fleuris illustrent la force vitale du monde végétal et habillent les robes, les pantalons ou encore les manteaux d’une poésie nouvelle. Une ode à la puissance de la mode comme expression(s) du pouvoir au féminin. 

© Morgan O'Donovan

Grâce souveraine

Associés à des mi-bas délicatement brodés, les souliers rendent hommage à Catherine de Médicis, qui lancera la mode des talons. Les escarpins, les ballerines et les bottines se rehaussent de plateformes et de multiples brides, soulignant la silhouette – de la cheville au genou. Exaltant les savoir-faire inestimables des Ateliers, de longs gants en cuir ciselé – comme métamorphosé en résille – ponctuent l’allure d’une aura sensuelle, tandis que les chokers, boucles d’oreilles à pendants et colliers finement ouvragés empruntent aux bijoux baroques de la Renaissance leur opulence et leur intemporelle élégance. 

© Morgan O'Donovan

La beauté des gestes

  • Entre héritage et créativité, les looks de la collection Dior prêt-à-porter printemps-été 2023 célèbrent la virtuosité des ateliers de la Maison. Une nouvelle renaissance du style Dior.

    © Sophie Carre

    Découvrir

Le pouvoir des femmes

  • Dans cet univers à la fois mélancolique et énigmatique, Maria Grazia Chiuri initie une rencontre avec Catherine de Médicis, reine et régente de France, figure inspiratrice de cette collection. Captivée par son aura magnétique, la Directrice Artistique choisit ainsi d’interroger sa légende fascinante à travers des silhouettes infusées de mystère. Une exploration des multiples facettes du pouvoir au féminin. 

    © Melinda Triana  © Céline Borello