Inspirations

Se réinventer

Premier look ayant ouvert le défilé et quintessence de l’esprit de la Maison, la veste Bar est revisitée par Maria Grazia Chiuri dans une version inattendue en maille noire. Associée à une chemise blanche et à une délicate cravate, elle affirme plus encore sa grâce androgyne. L’ensemble blanc, composé d’une jupe mi-longue, réinterprétation du tailleur de Bianca Jagger, convoque également, en le repensant, cet emblème couture de Dior.

    Indispensables

    Statement mode cher à Maria Grazia Chiuri, le motif camouflage habille un total look hypnotique – bleu et noir – composé d’une doudoune, parée de la signature « Christian Dior », d’une combinaison cintrée et d’un Dior Book Tote assorti. Une silhouette désormais incontournable du vestiaire Dior.

      Franges militantes

      Ode à la liberté et à la beauté du mouvement, les franges parachèvent les looks de la collection. Sur les vestes, les pardessus et les capes, elles soulignent les silhouettes avec délicatesse. Fondues à la structure des robes, elles dévoilent le corps tout en transparence.

      Nouvelle impression

      Inspirée par une silhouette de la ligne Miss Dior, créée par Marc Bohan en 1972, Maria Grazia Chiuri réinvente les carreaux et les transpose sur un long manteau en laine frangée – orné, à l’intérieur, de la signature « Christian Dior » –, ou encore sur une jupe plissée et une chemise fluide. Un ensemble de pièces ultradésirables à mixer à l’infini pour singulariser son allure.

      Denim is the new chic

      Habillant une combinaison ou des jeans flare, le denim, pièce indispensable du vestiaire de Maria Grazia Chiuri, incarne la libération et la singularisation stylistique de toute une génération de femmes. Il se révèle dans une version tricolore – un classique identitaire pour la Directrice Artistique, et un autre symbole fort de l’introspection qu’elle a menée pour penser ce défilé féministe.

        Audacieuse

        Icône des années 1970, la robe chemise est réinterprétée par Maria Grazia Chiuri tel un symbole de l’émancipation féminine. Sa forme atemporelle, sa légèreté vaporeuse, son allure irrésistible donnent libre cours à l’expression d’un féminin pluriel. Unie, en cuir ou encore à pois – ces motifs chers à Christian Dior, car ils apportent « charme, élégance [et] décontraction » –, elle se métamorphose à l’infini. Dotée d’une veste à carreaux, elle signe un style résolument moderne.

          Signature

          Dessin hypnotique devenu, au gré des défilés, l’un des emblèmes de Maria Grazia Chiuri, le tie and dye se dévoile cette saison sur des foulards et des jupes plissées, mais aussi sur des doudounes. Témoignage d’un artisanat d’exception, il est, plus que jamais, le tissu des possibles, véhicule d’une véritable affirmation de soi.