THE ART OF COLOR

3ÈME ÉDITION 2020

PRIX DIOR DE LA PHOTOGRAPHIE ET DES ARTS VISUELS POUR JEUNES TALENTS

En partenariat avec Luma Arles et l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles (ENSP)

PRIX DIOR DE LA PHOTOGRAPHIE ET DES ARTS VISUELS POUR JEUNES TALENTS

LE JURY 2020 DU PRIX DIOR DE LA PHOTOGRAPHIE ET DES ARTS VISUELS POUR JEUNES TALENTS A CHOISI DE POURSUIVRE SON AVENTURE MALGRÉ LES CIRCONSTANCES DE LA PANDÉMIE MONDIALE. C’EST DONC À DISTANCE, MAIS AVEC PLUS DE PASSION QUE JAMAIS, QU’IL A PU DÉLIBÉRER ET DÉSIGNER LES 14 TALENTS DISTINGUÉS DANS CETTE 3ÈME ÉDITION (11 LAURÉATS ET 3 MENTIONS DU JURY).
LES TRAVAUX DE CES JEUNES ARTISTES, QUI ONT EU CARTE BLANCHE AUTOUR DU THÈME « FACE TO FACE », ONT ÉTÉ UNE VÉRITABLE RÉVÉLATION. EMPREINTS DE LIBERTÉ, DE SENS ET D’ÉMOTION, ILS ONT DONNÉ UN ESPOIR FOU POUR L’AVENIR PROCHE, POUR
« DEMAIN » QUI ARRIVE.

1er Prix

    PAMELA TULIZO

      • MARKET PHOTO WORKSHOP (JOHANNESBURG, SOUTH AFRICA) PHOTOGRAPHIE

        PAMELA TULIZO, NÉE EN 1993 À BUKAVU (CONGO) EST UNE PHOTOGRAPHE D’ORIGINE CONGOLAISE. APRÈS DES ÉTUDES DE JOURNALISME, ELLE INTÈGRE LE MARKET PHOTO WORKSHOP DE JOHANNESBOURG (AFRIQUE DU SUD) DONT ELLE SORT DIPLÔMÉE EN 2019. SON TRAVAIL EST ESSENTIELLEMENT CENTRÉ SUR LES QUESTIONS DE L’IDENTITÉ FÉMININE. DANS SA SÉRIE DOUBLE IDENTITÉ, COMPOSÉE DE 13 AUTOPORTRAITS, ELLE INCARNE UNE FEMME AFRICAINE OSCILLANT ENTRE SON IDENTITÉ ET LE RÔLE QUI LUI EST ATTRIBUÉ PAR LA SOCIÉTÉ MONDIALISÉE. RÉALISÉES À GOMA DANS LA RÉGION DU NORD KIVU, SES PHOTOGRAPHIES SONT LES TÉMOINS DE L’INSTABILITÉ POLITIQUE, ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE DE CETTE PROVINCE CONGOLAISE. CONSIDÉRÉE DANS LA PRESSE INTERNATIONALE COMME LA « CAPITALE DU VIOL », LES JOURNALISTES RÉDUISENT AUX YEUX DU MONDE SA POPULATION AU SEUL ÉTAT DE VICTIME. AVEC CE TRAVAIL, PAMELA TULIZO DÉMONTRE QUE CES FEMMES SONT ÉGALEMENT LES VICTIMES DES MÉDIAS ET QU’ELLES SE BATTENT AUJOURD’HUI POUR LEUR FUTUR.

      LES LAURÉATS

        ALEX AVGUD

          • ROYAL ACADEMY OF ARTS (THE HAGUE, THE NETHERLANDS) PHOTOGRAPHIE

            ALEX AVGUD, NÉ EN 1986 À MOSCOU, EST UN PHOTOGRAPHE RUSSE RÉSIDANT AUX PAYS-BAS. APRÈS UN MASTER EN MATHÉMATIQUES À LA NATIONAL RESEARCH NUCLEAR UNIVERSITY DE MOSCOU, IL INTÈGRE LA ROYAL ACADEMY OF ARTS DE LA HAYE AU SEIN DU DÉPARTEMENT PHOTOGRAPHIE, DONT IL SORT DIPLÔMÉ EN 2019. SON TRAVAIL S’INTÉRESSE AUX PROBLÉMATIQUES SOCIO-POLITIQUES ACTUELLES COMME LA LUTTE LGBTQ OU ENCORE LES MIGRATIONS. SA SÉRIE 16 STORIES EST COMPOSÉE DE PORTRAITS DE JEUNES HOMMES EN NOIR ET BLANC RÉALISÉS ENTRE 2017 ET 2020. CHAQUE POSE, CHAQUE REGARD OUVRE UN QUESTIONNEMENT SUR LE PASSÉ ET LES ÉMOTIONS DE SES MODÈLES ET SUR L’ÉVENTUELLE RELATION EXISTANT ENTRE EUX. SON TRAVAIL A ÉTÉ MONTRÉ DANS DE NOMBREUSES EXPOSITIONS AUX PAYS-BAS (AMSTERDAM, LA HAYE) ET EN FRANCE, DANS LE CADRE D’UNE EXPOSITION COLLECTIVE DE L’ÉDITION 2017 DES RENCONTRES D’ARLES. ALEX AVGUD A ÉGALEMENT PARTICIPÉ À DE NOMBREUX APPELS À PROJETS COMME LE FONTANEL MAGAZINE DUTCH OU LE RON MANDOS PHOTO TALENT AWARD.

          EUGENIA ERENDIRA GOMEZ ESPINOSA

            • CENTRO DE LA IMAGEN (MEXICO CITY, MEXICO) PHOTOGRAPHIE ET VIDÉO

              EUGENIA ERENDIRA GOMEZ ESPINOSA, NÉE EN 1985 À VERACRUZ, EST UNE ARTISTE VISUELLE MEXICAINE. DIPLÔMÉE EN BIOLOGIE ET EN PHOTOGRAPHIE DE L’UNIVERSIDAD VERACRUZANA DE XALAPA (MEXIQUE), ELLE INTÈGRE ENSUITE LE CENTRO DE LA IMAGEN DE MEXICO. ELLE S’INTÉRESSE AUX DIALOGUES ENTRE DISCIPLINES, NOTAMMENT LES SCIENCES, LA SOCIOLOGIE ET LA POLITIQUE, L’ÉCOLOGIE ET L’ART. SON PROJET HYBRIDE CURE THE I – RITUALS AGAINST CAPITALISTIC ANXIETY FAIT DIALOGUER PHOTOGRAPHIES, VIDÉOS ET TEXTES, ET MÊLE LA CULTURE MEXICAINE À SON HISTOIRE INTIME AVEC UNE FACILITÉ DÉCONCERTANTE. SON TRAVAIL A ÉTÉ EXPOSÉ À XALAPA AU MEXIQUE.

            LI HANWEI

              • SHANGHAI INSTITUTE OF VISUAL ARTS (SHANGHAI, CHINA) PHOTOGRAPHIE ET VIDÉO

                LI HANWEI, NÉ EN 1994 DANS LA PROVINCE DE JIANGSU EN CHINE, EST UN ARTISTE VISUEL. DIPLÔMÉ DU SHANGHAI INSTITUTE OF VISUAL ARTS EN 2018, LI HANWEI VIT ET TRAVAILLE DÉSORMAIS À SHANGHAI. IL TRAVAILLE EN 3D POUR CRÉER DES UNIVERS PARALLÈLES FANTASTIQUES, REFLETS DE NOTRE RÉALITÉ. SA SÉRIE LIQUID HEALTH PRÉSENTE, SOUS FORME DE FAUSSES PUBLICITÉS, UNE ENTREPRISE FICTIVE ET QUI PROPOSE AUX CONSOMMATEURS DES PRODUITS, ET PLUS LARGEMENT UN MODE DE VIE, EMPREINTS D’ESTHÉTIQUE ET DE CULTURE CHINOISES. LE TRAVAIL DE LI HANWEI A ÉTÉ EXPOSÉ EN CHINE (GUANGZHOU, SHANGHAI), EN EUROPE À BERLIN (ALLEMAGNE) ET À LA VILLA ARSON DE NICE (FRANCE).

              IZABELA JURCEWICZ

                • INTERNATIONAL CENTER OF PHOTOGRAPHY (NEW YORK, THE UNITED-STATES) PHOTOGRAPHIE

                  IZABELA JURCEWICZ, NÉE EN 1986 À VARSOVIE EST UNE PHOTOGRAPHE POLONAISE. ACTUELLEMENT MAÎTRE DE CONFÉRENCE À L’UNIVERSITY OF THE ARTS DE POZNAN AU SEIN DU DÉPARTEMENT PHOTOGRAPHIE, IZABELA JURCEWICZ EST DIPLÔMÉE DE L’INTERNATIONAL CENTER OF PHOTOGRAPHY DE NEW YORK DEPUIS 2015. ELLE A ÉGALEMENT EFFECTUÉ UNE RÉSIDENCE À LA SCHOOL OF VISUAL ARTS DE NEW YORK ET SUIVI UN MASTER EN PHOTOGRAPHIE À LA RHODE ISLAND SCHOOL OF DESIGN. ATTEINTE D’UNE MALADIE RARE, ELLE UTILISE LA PHOTOGRAPHIE COMME UNE THÉRAPIE EN FAISANT APPEL À SES SOUVENIRS POST-OPÉRATOIRES, COMME DANS L’INSTALLATION PRÉSENTÉE ICI ET NOMMÉE BODY AS A NEGATIVE. SENSATIONS OF RETURN. SON TRAVAIL A ÉTÉ EXPOSÉ DANS UNE TRENTAINE D’EXPOSITIONS AUX ETATS-UNIS (NEW YORK) ET EN POLOGNE (POZNAN), DANS DES FESTIVALS INTERNATIONAUX DE PHOTOGRAPHIE COMME UNSEEN À AMSTERDAM EN 2019 OU ENCORE POUR LE MOIS DE LA PHOTOGRAPHIE À BRATISLAVA (SLOVAQUIE).

                TATSUKI KATAYAMA

                  • KYOTO UNIVERSITY OF THE ARTS (KYOTO, JAPAN) VIDÉO

                    TATSUKI KATAYAMA, NÉ EN 1991, EST UN PHOTOGRAPHE JAPONAIS DIPLÔMÉ DE LA KYOTO UNIVERSITY OF ART & DESIGN DEPUIS 2018. SON TRAVAIL S’INTÉRESSE AUX RAPPORTS ET AUX DIFFÉRENCES ENTRE LES INDIVIDUS, AUX THÈMES DE L’IDENTITÉ ET DE L’ALTÉRITÉ. SES IMAGES TROUVENT UNE RÉSONNANCE PARTICULIÈRE NOTAMMENT DANS LA CULTURE JAPONAISE, OÙ ÊTRE DIFFÉRENT DES AUTRES ET DE LA SOCIÉTÉ SE RÉVÈLE ÊTRE PROBLÉMATIQUE. SA VIDÉO WAVE OF BREATH (SELF PORTRAIT) FAIT PARTIE D’UNE SÉRIE PLUS LARGE INTITULÉE SERIES OF BREATHS. DANS UN EFFET DE MOSAÏQUE À LA FOIS POÉTIQUE ET OPPRESSANTE, IL CONTRÔLE ET MET EN SCÈNE SOUS A FORME D’UN AUTOPORTRAIT FILMÉ SA PROPRE RESPIRATION, INSPIRANT ET EXPIRANT, JOUR APRÈS JOUR.

                  SEUNGHOON LEE

                    • CHUNG-ANG UNIVERSITY (SEOUL, SOUTH KOREA) PHOTOGRAPHIE

                      SEUNG HOON LEE, NÉ EN 1989 À SÉOUL (CORÉE DU SUD), EST AUJOURD’HUI PHOTOGRAPHE DE MODE. APRÈS UNE ANNÉE D’ÉTUDES EN SCIENCES, IL S’ORIENTE FINALEMENT VERS LA PHOTOGRAPHIE ET INTÈGRE LA CHUNG-ANG UNIVERSITY À SÉOUL. PASSIONNÉ DE PUBLICITÉ ET D’ÉDITORIAUX DE MODE, IL S’INTÉRESSE À LA FRONTIÈRE ENTRE CE TYPE DE PHOTOGRAPHIE ET L’ART. POUR SA SÉRIE FACE TO FACE AS NAME AS “MY SELF” , IL A VOULU DÉVOILER SA VÉRITABLE IDENTITÉ, UN « SOI », AVEC SES ÉMOTIONS. DERRIÈRE LES PORTRAITS ESTHÉTIQUES, LE PERSONNAGE EXPRIME SA TRISTESSE, SES CONTRARIÉTÉS, SA FRAGILITÉ. IL EST À LA FOIS MULTIPLE ET INCOMPLET.

                    LORETTA MONIQUE

                      • ROYAL ACADEMY OF ARTS (THE HAGUE, THE NETHERLANDS) PHOTOGRAPHIE

                        LORETTA MONIQUE, NÉE EN 1993 À ROOSENDAAL (PAYS-BAS), EST UNE PHOTOGRAPHE NÉERLANDAISE. APRÈS DES ÉTUDES À LA SCHOOL OF JOURNALISM DE UTRETCH (PAYS-BAS), ELLE INTÈGRE LA ROYAL ACADEMY OF ARTS DE LA HAYE AU SEIN DU DÉPARTEMENT PHOTOGRAPHIE DONT ELLE SORT DIPLÔMÉE EN 2019. ELLE S’INTÉRESSE AUX FRONTIÈRES QUI SE CRÉENT AU SEIN ET ENTRE LES INDIVIDUS. SA SÉRIE DOES A LAMB STRAY LIKE A LION? MET EN SCÈNE TROIS FRÈRES ISSUS D’UNE FAMILLE POLONAISE ET AYANT GRANDI SANS FIGURE PATERNELLE. DANS UN PAYS OÙ LE PATRIARCAT EST EXTRÊMEMENT IMPORTANT, SES PORTRAITS S’ATTACHENT À INCARNER LA MASCULINITÉ ET LA VIRILITÉ À TRAVERS LA RELATION ENTRE CES FRÈRES, VUS DANS L’OBJECTIF D’UNE PHOTOGRAPHE FEMME. SON TRAVAIL A ÉTÉ EXPOSÉ AUX PAYS-BAS (AMSTERDAM, NAALDWIJK) ET PUBLIÉ DANS VOGUE POLSKA ET KIEKIE TABLOID.

                      PRUNE PHI

                        • ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA PHOTOGRAPHIE (ARLES, FRANCE) PHOTOGRAPHIE

                          NÉE EN 1991 À PARIS, PRUNE PHI EST UNE ARTISTE PLURIDISCIPLINAIRE FRANCO-VIETNAMIENNE. APRÈS DES ÉTUDES EN ARTS PLASTIQUES À L’UNIVERSITÉ DE TOULOUSE, PUIS AU BIRMINGHAM INSTITUTE OF ART & DESIGN (ROYAUME-UNI), ELLE INTÈGRE ENFIN L’ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA PHOTOGRAPHIE À ARLES DONT ELLE SORT DIPLÔMÉE EN 2018. SON TRAVAIL S’INTÉRESSE AUX MÉCANISMES DE TRANSMISSION AU SEIN DES FAMILLES ET DES COMMUNAUTÉS. SA SÉRIE DE COLLAGES HANG UP MÊLE PHOTOGRAPHIES DE JEUNES D’HO CHI MINH VILLE ET D’ENFANTS D’EXILÉS QUI Y REVIENNENT. ACTUELLEMENT EN RÉSIDENCE DE CRÉATION À LA VILLA SAIGON (INSTITUT FRANÇAIS D’HO CHI MINH VILLE, VIETNAM) ET AUX ATELIERS MÉDICIS EN FRANCE, SON TRAVAIL A NOTAMMENT ÉTÉ EXPOSÉ DANS LE CADRE DE FESTIVALS FRANÇAIS COMME LES RENCONTRES DE LA PHOTOGRAPHIE À ARLES OU ENCORE CIRCULATION(S) À PARIS.

                        BOWEI YANG

                          • ROYAL COLLEGE OF ART (LONDON, THE UNITED KINGDOM) PHOTOGRAPHIE

                            NÉ EN 1994 À HANGZHOU, BOWEI YANG, EST UN PHOTOGRAPHE CHINOIS RÉSIDANT ENTRE LONDRES ET PÉKIN. APRÈS UN BACHELOR EN PHOTOGRAPHIE À LA BEIJING FILM ACADEMY EN 2017, IL INTÈGRE LE ROYAL COLLEGE OF ART. SON TRAVAIL CHERCHE À DOCUMENTER LA JEUNESSE QUEER CHINOISE. SA SÉRIE COULD SPRING FEEL ACHE MET EN SCÈNE DE JEUNES HOMMES CHINOIS DANS LEUR INTIMITÉ, ASSOCIÉS À DES PAPILLONS DE COLLECTION ÉPINGLÉS DANS LEURS BOÎTES. À L’AIDE DE FILTRES ET DE TÂCHES SUR LES IMAGES, BOWEI YANG NOUS INVITE À RESSENTIR CES PERSONNALITÉS ÉVOLUTIVES, SYMBOLISÉES PAR LA MUE DES PAPILLONS. UNE SÉRIE OÙ SE DESSINE EN FILIGRANE UN AUTOPORTRAIT DE L’ARTISTE LUI-MÊME. SON TRAVAIL A ÉTÉ PRÉSENTÉ EN EUROPE (GRANDE-BRETAGNE, FRANCE) ET EN ASIE (CHINE, JAPON). SES PHOTOGRAPHIES ONT ÉGALEMENT ÉTÉ PUBLIÉES DANS DES MAGAZINES TELS QUE LENS CULTURE, AINT-BAD MAGAZINE, IGNANT MAGAZINE OU CHINA DAILY. BOWEI YANG A PARTICIPÉ À DIVERS APPELS À PROJETS COMME LE LENSCULTURE EMERGING TALENTS, LE GOMMA PHOTOGRAPHY GRAND OU ENCORE LE AINT-BAD FIRST BOOK AWARD.

                          LINGXI YUAN

                            • CALIFORNIA INSTITUTE OF THE ARTS (LOS ANGELES, THE UNITED-STATES) VIDÉO

                              LINGXI YUAN, NÉE EN 1989 EN CHINE, EST UNE ARTISTE VISUELLE VIVANT AUJOURD’HUI AUX ETATS-UNIS. APRÈS UN DIPLÔME EN FINE ARTS & DESIGN, ELLE INTÈGRE LE CALIFORNIA INSTITUTE OF THE ARTS À LOS ANGELES (USA) AFIN DE SUIVRE UN MASTER EN RÉALISATION DE FILMS. SON PORTRAIT DE FEMME DANS SA VIDÉO « SUMMER FLOWERS » RÉVÈLE LA QUÊTE D’UNE IDENTITÉ FÉMININE OÙ ELLE ASSOCIE LA BEAUTÉ DES FEMMES À CELLE DES FLEURS. UNE COURTE VIDÉO « THE KEEP MEETING THEORY » REPREND DES IMAGES RÉALISÉES À TAIWAN ET HONG-KONG ENTRE 2011 ET 2013. SON TRAVAIL A ÉTÉ PRÉSENTÉ DANS DIFFÉRENTS FESTIVALS DE CINÉMA DANS LE MONDE COMME LE VERONA INTERNATIONAL FILM FESTIVAL ET LE 6° FIRENZE FILMCORTI INTERNATIONAL FESTIVAL FINAL EN ITALIE OU ENCORE LE NEW FILMMAKERS AUX ETATS-UNIS. ELLE A REÇU LE PRIX DU MEILLEUR COURT EXPÉRIMENTAL AU MOSCOW SHORT AWARDS (RUSSIE), ET CELUI DU MEILLEUR JEUNE RÉALISATEUR AU DESENZANO FILM FESTIVAL (ITALIE).

                            LES MENTIONS DU JURY

                              TAKUNORI KAMIYA

                                • KYOTO UNIVERSITY OF THE ARTS (KYOTO, JAPAN) PHOTOGRAPHIE

                                  TAKUNORI KAMIYA, NÉ EN 1999 À OSAKA EST UN PHOTOGRAPHE JAPONAIS. ETUDIANT À LA KYOTO UNIVERSITY OF ART AND DESIGN, IL PRÉPARE ACTUELLEMENT UN BACHELOR IN ARTS. IL S’INTÉRESSE AUX THÈMES DU TEMPS, DE LA VIE ET DE LA MORT. QU’IL SE TIENNE AU PLUS PRÈS OU BIEN LOIN DE SES SUJETS, TAKUNORI KAMIYA OBSERVE LE MONDE QUI L’ENTOURE AVEC UNE ACUITÉ PARTICULIÈRE. CLICHÉS RAPIDES, COMME VOLÉS AUX VILLES ET AUX HOMMES QUI L’HABITENT ET SE FONT FACE SANS SE VOIR. SA SÉRIE DE PHOTOS EN COULEURS CAPTURE LA BANALITÉ D’UN QUOTIDIEN SANS PAROLES ET NOUS EN RÉVÈLE DES DÉTAILS INFIMES. UN TRAVAIL QUI INTERROGE LE TEMPS ET L’ESPACE, COMME L’INSCRIPTION DES HOMMES DANS LES VILLES MARQUÉES PAR UNE SOLITUDE INSONDABLE.

                                ANNA MARIA KREZEL

                                  • ACADEMY OF FINE ARTS (LEIPZIG, GERMANY) PHOTOGRAPHIE

                                    NÉE EN 1989 À KONSKIE (POLOGNE), ANNA MARIA KREZEL EST UNE PHOTOGRAPHE GERMANO-POLONAISE. APRÈS DES ÉTUDES D’ALLEMAND ET DE LITTÉRATURE AMÉRICAINE À L’UNIVERSITÉ HUMBOLDT DE BERLIN, ELLE RENTRE À L’ACADEMY OF FINE ARTS DE LEIPZIG (ALLEMAGNE) EN 2015. QUESTIONNANT LA CONDITION HUMAINE ET LA PSYCHÉ, SON TRAVAIL EST CENTRÉ SUR LA PHOTOGRAPHIE ET LA SUPERPOSITION D’IMAGES (SÉQUENCES, RÉPÉTITIONS) UTILISÉE COMME DISPOSITIF DE NARRATION. SA SÉRIE BANDITENSTADT (CITY OF MOBS) A ÉTÉ RÉALISÉE DANS LA VILLE POLONAISE OÙ ELLE A GRANDI. EXPATRIÉE DEPUIS UNE DIZAINE D’ANNÉES, ELLE Y A PHOTOGRAPHIÉ LES INSTANTS DE LA VIE QUOTIDIENNE DE SA FAMILLE AVEC UN REGARD DÉSORMAIS DEVENU ÉTRANGER. SES CLICHÉS SONT DES RÉMINISCENCES MISES EN PERSPECTIVE AVEC LE PAYSAGE SOCIAL ET POLITIQUE POLONAIS ACTUEL. SON TRAVAIL A ÉTÉ EXPOSÉ LORS D’EXPOSITIONS COLLECTIVES PRINCIPALEMENT EN ALLEMAGNE (BERLIN, LEIPZIG, HANOVRE) ET EN POLOGNE (VARSOVIE, CRACOVIE).

                                  HAIGUANG LI

                                    • ACADEMY OF FINE ARTS (LEIPZIG, GERMANY) VIDÉO

                                      HAIGUANG LI, NÉ EN 1989 DANS LA PROVINCE DE HUNAN (CHINE), EST UN ARTISTE PLURIDISCIPLINAIRE. DIPLÔMÉ EN PEINTURE DU XINJIANG ARTS INSTITUTE (XINJIANG, CHINE) EN 2012, HAIGUANG LI S’INSTALLE ENSUITE À PÉKIN ET ÉTEND SA PRATIQUE ARTISTIQUE À LA PERFORMANCE ET À LA POÉSIE. IL INTÈGRE L’ACADEMY OF FINE ARTS DE LEIPZIG (ALLEMAGNE) EN 2019. SON TRAVAIL INTITULÉ TWO SPRINGS, DÉVELOPPÉ EN VIDÉO ET PHOTOGRAPHIE, REPREND DES PERFORMANCES RÉALISÉES AVEC SON AMI, L’ARTISTE ZHANG YUNFENG. DANS UN FACE À FACE POÉTIQUE, SES IMAGES PRÉSENTENT LE FRUIT DE LEUR COLLABORATION ARTISTIQUE INTENSE À TRAVERS LE PRISME DE LEUR RELATION PERSONNELLE.