Les ballerines D-Joy et Dior Songe portées par la danseuse étoile Sae Eun Park

Telle une ode à la beauté de la danse classique, une passion artistique chère à Christian Dior tout autant qu’à Maria Grazia Chiuri, la Maison dévoile les ballerines de la collection Dior prêt-à-porter printemps-été 2024.

Se révèlent alors les facettes plurielles et les précieux détails des D-Joy et Dior Songe ; des créations raffinées et confortables, qui se distinguent par leurs courbes féminines sublimées des codes Dior iconiques. 

Reflets de la virtuosité des Ateliers, les premières sont magnifiées d’une perle ornée des initiales « CD » et se ponctuent de lacets amovibles, tandis que les secondes arborent des rubans en gros-grain délicatement effrangés.

Au gré de figures merveilleusement gracieuses – développé, dégagé et rond de jambe –, Sae Eun Park essaie tour à tour ces souliers irrésistibles. Mis en scène tels de véritables chaussons de danse, ces objets de désir incarnent l’infinie subtilité de cet art unique. 

L’éblouissante étoile de l’Opéra de Paris livre, au cœur de deux vidéos exclusives, ses impressions, évoquant tant l’élégance que la praticité de ces modèles d'exception. Une odyssée poétique, célébration de l’audace et de l’excellence de Dior, à découvrir en images.