Le 30 Montaigne, sous l’œil de Tim Walker

Au cœur d’une mise en scène poétique et épurée, plus que jamais contemporaine, se dévoilent tour à tour les symboles chers à la Maison, à l’instar de la chaise médaillon, des lettres « Dior », ou encore de l’emblématique sac Lady Dior – décliné dans une version dorée exclusive en collaboration avec l’artiste Penny Slinger.

Incarnations de l’élégance Dior, des créations iconiques telles que la veste Bar revisitée, signées Maria Grazia Chiuri, dialoguent avec l’hôtel particulier légendaire. Contrastant avec la modernité de ce décor, des images d’archives en noir et blanc apparaissent, comme de tendres réminiscences, reliant ainsi passé et futur, luxe et épure, raffinement et éblouissements, quintessences de Dior. Une capture surréaliste du « royaume des rêves », réinventé après plus de deux ans de rénovation.

    © Tim Walker